12092016Headline:

Pourquoi les chrétiens devraient arrêter de regarder du porno ? Ce n’est pas pour ce que vous pensez

porno lawson

Les chrétiens et la pornographie, le « petit secret » de l’Église. Plusieurs statistiques depuis une dizaine d’année suggèrent qu’une proportion importante de chrétiens et de leurs dirigeants luttent avec l’addiction à la pornographie . Conférences, ouvrages, articles, groupes de parole, conseils, de nombreux moyens ont été mis en œuvre pour responsabiliser, informer, accompagner. Il semble malgré tout que le phénomène continue d’exister et peut-être même de progresser.

Bien souvent, quand nous évoquons l’emprise de la pornographie en tant que chrétiens, nous parlons du péché, d’une expérience de la sexualité qui ne colle pas avec l’enseignement biblique, ou du phénomène addictif qui prive les chrétiens de leur liberté, de la même manière que d’autres addictions. Au-delà de ces enjeux individuels, il existe un autre enjeu majeur, plus large, qui concerne l’exploitation des acteurs dans l’industrie pornographique. Les chrétiens devraient non seulement être conscients de cette réalité, mais également demeurer à l’avant-garde de la campagne de sensibilisation contre l’exploitation d’êtres humains dans cette industrie lucrative, prête à tout pour générer plus de revenus.

Drogues, violences et relations non consenties

De plus en plus d’acteurs de films pornographiques, notamment des jeunes femmes, témoignent des violences infligées lors des tournages, allant même jusqu’à des relations non consenties, parfois sous l’emprise de drogues ingérées à leur insu. Les scènes tournées dans ces conditions sont décrites par les actrices comme un véritable viol, diffusé ensuite sur internet, sans que les principales intéressées ne puissent exercer le moindre contrôle sur l’exhibition de leur propre corps.

Aux USA, une organisation non religieuse toutefois fondée par les mormons, lutte contre l’industrie pornographique depuis 2009. Fight The New Drug , Combattons la nouvelle drogue, souhaite éduquer et sensibiliser le jeune public aux dérives et dangers de la pornographie. Ce site lève le voile sur certaines situations d’actrices, comme celle de cette jeune femme, victime de viols et de sévices lors d’un tournage.

« Je cherchais à établir un contact visuel avec le producteur pour le supplier d’arrêter… J’étais écœurée de voir qu’il prenait du plaisir en me voyant être abusée. »

Le viol de cette femme a été filmé et téléchargé sur le site pornographique le plus populaire au monde, la réduisant à l’état d’objet, impuissante et incapable d’exercer un contrôle sur son image.

L’ancienne actrice porno Shelley Lubben dénonce également le « Big ugly business » du porno sur son site. Les statistiques qu’elle avance pour la seule région de San Fernando Valley en Californie sont édifiantes.

« Environ 1500 acteurs travaillent dans l’industrie du porno à San Fernando Valley, Californie. Entre 2004 et 2013, 228 stars du porno que nous connaissons sont décédées prématurément du SIDA, par suicide, homicide ou consommation de drogues. Aucune autre industrie n’a ce genre de statistique. »

12 % des sites dans le monde seraient des sites pornographiques. 4,2 millions de sites et 72 millions de visiteurs à travers le monde constituent un marché extraordinaire pour cette industrie. En 2012, 30% du trafic internet était généré par la pornographie, avec 100 millions de pages consultées chaque jour .

Changeons d’attitude

Il est temps que l’Église change d’attitude face à la pornographie. Nous devrions être horrifiés que la sexualité, cette belle idée de Dieu conçue pour être le summum d’une relation amoureuse, ait été réduite et dégradée à l’état d’arme vil et souvent misogyne. Nous devrions être dévastés par les histoires de ces femmes qui sont loin d’être uniques.

Il y aurait encore tant à dire sur la façon dont la prévalence du porno dans la société remodèle les attentes des jeunes concernant le sexe. Ou encore sur les conclusions des recherches en neurosciences qui suggèrent l’effet dévastateur de la pornographie sur notre capacité à nouer des relations.

L’industrie du porno voit la criminalité augmenter dans ses rangs. Viols, sexisme, crimes organisés, trafics… Le porno représente un faisceau de problématiques tellement plus large que celle de l’utilisation individuelle des contenus pornographiques.

N’arrêtons pas de consommer du porno simplement par culpabilité. Arrêtons parce que cela ruine des vies autour de nous, et constitue une force de destruction dans nos sociétés.

Et ne nous contentons pas d’arrêter le porno. Combattons-le.


Auteur : infochretienne.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment