09222017Headline:

Présidentielle 2017/ Macron vs. Le Pen : Quelles « valeurs chrétiennes » ?decouvrez..

Le 1er tour de l’élection présidentielle est achevé et le peuple français découvre les deux candidats finalistes : Emmanuel Macron et Marine Le Pen.

Mais les deux présidentiables ont-ils des valeurs compatibles avec la foi chrétienne ? Pour vous faire une idée, nous vous proposons un résumé des positions – sous forme de comparatif – des deux derniers prétendants à la présidence française, relatives aux valeurs importantes pour les chrétiens.

Laissons-nous guider par l’Esprit de Dieu plus que par la chair pour ce choix crucial pour notre pays.

« J’exhorte donc, avant toutes choses, à ce qu’on fasse des supplications, des prières, des intercessions, des actions de grâces pour tous les hommes, pour les rois et pour tous ceux qui sont haut placés, afin que nous puissions mener une vie paisible et tranquille, en toute piété et honnêteté. » (1 Timothée 2.1-2)

FOI DU CANDIDAT

Marine Le Pen est ouvertement de confession catholique et de ce fait, a des positions fermes concernant certains sujets comme l’IVG ou les mouvements LGBT. Cependant, elle semble rejeter d’autres valeurs du christianisme comme l’accueil et l’amour du prochain en faveur d’un protectionnisme national.

Emmanuel Macron n’est attaché à aucune religion mais ne semble pas pour autant athée compte tenu de ses diverses déclarations.

MARIAGE POUR TOUS

Marine Le Pen est opposée au mariage pour tous mais souhaite à la place, instaurer un PACS amélioré (union civile) qui remplacera les dispositions de la loi Taubira (mariage homosexuel). Elle est également contre l’adoption par les couples du même sexe, lit-on dans Famille Chrétienne.

Emmanuel Macron est un pro LGBT. Sur le site officiel du dirigeant d’En marche !, on peut ainsi lire : « Nous défendrons le mariage pour tous, qui est un acquis fondamental du quinquennat en cours ».

IVG

Il est aujourd’hui quasiment impossible de revenir sur L’IVG (Interruption volontaire de grossesse) car la législation est désormais considérée comme un droit fondamental de la femme.

Marine Le Pen ne souhaite donc pas toucher à l’IVG mais veut faire annuler la dernière loi sur le « délit d’entrave numérique » destinée à sanctionner les responsables de sites web « pro-vie ».

Emmanuel Macron est quant à lui est un fervent défenseur de l’IVG. Il estime que « le vrai défi est de rouvrir les Plannings familiaux dans les zones rurales et périurbaines », ce qui faciliterait l’accès à l’avortement à plus de femmes.

FIN DE VIE / SUICIDE ASSISTÉ

Marine Le Pen dit ne pas vouloir aller au-delà de la loi déjà existante (loi Leonetti).

Emmanuel Macron se dit ouvert au débat face aux Français désireux de «’mourir sans souffrance’, ‘mourir dans la dignité ’, voire ‘mourir selon [leur] volonté’».

LAÏCITÉ / SIGNES RELIGIEUX

Le port des signes religieux ostensibles est interdit à l’école depuis 2004 et la dissimulation du visage dans l’espace public l’est depuis 2010.

Marine Le Pen souhaite durcir cette loi à tous face à la montée du fondamentalisme islamiste. Ainsi, pas de burqa (musulmans) et pas de kippa (juifs). Quant aux croix, elle déclare  : « Les grandes croix n’existent pas. Les religions chrétiennes n’ont pas de signes ostensibles, c’est en réalité nous qui avons inventé la laïcité ». Elle est en outre pour le maintien des crèches dans les lieux publics car « La crèche, c’est notre culture, la France puise son histoire dans la Chrétienté ».

Emmanuel Macron est favorable à maintenir la loi actuelle mais pense qu’elle ne doit pas être étendue à l’Université, où les étudiants sont majeurs et responsables. Il a en outre déclaré à Familles Chrétiennes : « Chacun a le droit de le dire et de le manifester, y compris en dehors de son domicile ou des lieux purement privés. Le rôle de l’État dans ce contexte est de s’assurer que personne n’abuse de cette liberté en soutenant au nom de la religion, des discours de haine ou d’intolérance » ; et selon lui, « les lois de la République prévalent sur les lois religieuses ».

MOSQUÉES

Marine Le Pen est pour la fermeture de toutes les mosquées salafistes qu’elle considère comme extrémistes. Elle souhaite également interdire l’attribution de subventions publiques aux associations jugées communautaristes.

Emmanuel Macron dans son programme destiné à garantir à tous la liberté religieuse, prévoit le « soutien des communes à la construction de mosquées », lit-on dans Marianne. Parallèlement, il démantèlera les associations qui, sous couvert de religion, s’attaquent à la République, ainsi que les lieux de culte qui font l’apologie du terrorisme. Il souhaite également que la formation des imams soit complétée en France par un diplôme universitaire.

NATIONALITÉ / DROIT D’ASILE / FRONTIÈRES

La Bible invite les chrétiens à aider à accueillir ceux qui sont dans le besoin (cf. parabole du bon Samaritain).

Marine Le Pen préfère cependant adopter un principe de sécurité en empêchant une vague migratoire qui pourrait, selon elle, être favorable à l’islamisation du pays et à la montée des actes terroristes. Elle souhaite ainsi mettre fin à l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage, supprimer le droit du sol, limiter les cas de regroupement familiaux, supprimer la double nationalité extra-européenne, rétablir les frontières nationales, simplifier et automatiser l’expulsion des étrangers en situation illégale, et réduire l’immigration légale à un solde annuel de 10 000 personnes.

Emmanuel Macron quant à lui souhaite maintenir les conditions actuelles en matière d’immigration, de nationalité et de frontières tout en facilitant les demandes d’asile.

chretien.news

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment