02272017Headline:

“Que le soleil ne se couche pas sur votre colère”,la science donne raison à l’Apôtre Paul

Les conclusions d’une étude en neuro-sciences publiée par la revue Nature en fin d’année 2016, mettent en évidence les difficultés accrues à oublier les émotions négatives éprouvées avant une nuit de sommeil.

Les équipes de 7 scientifiques ont travaillé sur un échantillon de 73 étudiants. Ils ont soumis les jeunes hommes à des émotions négatives, et ont étudié les mécanismes neuronaux impliqués dans la répression ou la consolidation des souvenirs émotionnels. Ils ont également cherché à déterminer l’influence du sommeil sur l’élimination des souvenirs négatifs.

“Nous avons étudié les processus neurobiologiques sous-jacents de la suppression des souvenirs aversifs avant et après la consolidation du jour au lendemain. Nous rapportons ici que les souvenirs aversif consolidés conservent leur réactivité émotionnelle et deviennent plus résistants à la suppression.”

Les auteurs suggèrent même l’intérêt de la privation de sommeil suite à une expérience traumatique. Elle réduirait la consolidation du souvenir traumatique. Yunzhe Liu souligne que cette étude donne finalement du crédit au conseil populaire de ne pas se coucher après une dispute.

Elle donne également raison, près de 2000 ans après, à cette parole de la Bible.

Si vous vous mettez en colère, ne péchez point ; que le soleil ne se couche pas sur votre colère.
Ephésiens 4:26

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment