03242019Headline:

Religion: Assoumou fait son entrée sur l’autel et annonce la mort du père César Antonio.

Le Père César Antonio.

La nouvelle est tombée comme un couperet et l’émoi était à son comble ce samedi soir à la paroisse Saint François de Koumassi-Remblais. A la fin de la célébration de la messe, le curé Eric Assoumou fait son entrée sur l’autel et annonce la mort du père César Antonio.

« Les nouvelles ne sont pas bonnes. Mais nous devront restés dignes et forts. Le père César Antonio a été tué par les Djihadistes. Nous étions à un chapitre (assemblée générale) au Togo. En rentrant chez lui au Burkina où il exerce maintenant, après avoir passé la frontière, sa voiture a été interceptée par les Djihadistes. Les trois autres confrères qui étaient avec lui ont été mis de côté et ils ont tiré sur lui. Il est mort sur le champs », a conté le père Eric Assoumou.

Et d’ajouter : « Il était notre patriarche, il a 75 ans. C’est grâce à lui que je suis devenu salésien. C’est Dieu aussi qui est passé par lui. Au départ j’étais hésitant. Ce n’était même pas dans mes projets. Mais il a réussi à me convaincre. Son départ fait mal, cependant en tant qu’enfant de Dieu, nous devons être heureux parce qu’il rejoint notre père ».

Salésiens de Don Bosco

Les salésiens est une congrégation religieuse composée de prêtres et de laïcs consacrés fondée par de Don Bosco à Turin par le 18 décembre 1859 avec dix-sept jeunes qu’il accompagnait depuis plusieurs années. Mais l’idée de s’appeler salésiens est née le 26 janvier 1854 avec quatre de ceux qui s’engageront comme religieux. Ces religieux, veulent réaliser dans l’Église le projet de leur fondateur : être signes et porteurs de l’amour de Dieu pour les jeunes spécialement les plus pauvres…

Lire la suite sur: Ivoire Matin

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment