09242020Headline:

Sacrilège: Un imam homosexuel pris en flagrant délit

mosquée homo

Des sources citées par nos confrères de Kibanyiguinée.info rapportent qu’un imam résidant à kéitayah dans la commune urbaine de Dubréka a été pris le mois dernier en flagrant délit dans une tentative d’ébat sexuel avec un jeune de sa localité.

Selon nos sources, l’action se produite le 27 septembre dernier à l’approche de la fête de l’Aid El Kébir après un toilettage de la mosquée du quartier et l’aménagement du lieu où devait se tenir la prière de cette importante fête musulmane.
Aux dires de nos informateurs, pour faire cette activité, cet imam du nom d’Elhadj Ibrahima a fait appel à deux personnes dont un jeune d’une vingtaine d’années.
A en croire nos sources, après les travaux, l’imam remercie ses employés et leur offre chacun 20 000 francs guinéens(GNF).

« Lorsqu’on s’apprêtait à quitter les lieux, après nous avoir donné 20.000 GNF chacun, l’imam me demande de revenir après la prière. Quand je suis revenu, il m’a fait rentrer dans sa chambre et a commencé à me caresser le corps. Je l’ai observé pour savoir son idée, j’ai fini par réaliser qu’il voulait faire l’amour avec moi. Surpris par cet acte, je lui ai dit que je n’étais pas venu pour ça. J’ai enlevé sa main qu’il faisait promener sur mon corps. Vu ma réticence, il s’est retiré un moment pour revenir me remettre 100.000 GNF en me demandant de revenir le lendemain. Une fois sorti, je suis allé regrouper mes amis pour leur faire part de ma mésaventure. Tout en se partageant l’argent, nous avons décidé d’ébruiter l’affaire. C’est ainsi, qu’il a été décidé que je retourne voir l’imam », explique la victime.
homosexuelEt d’ajouter: « Le lendemain, comme convenu, je me suis rendu chez l’imam. Il était avec deux de ses filles mais, à mon arrivé, il les enverra acheter de l’athiéké. A peine que celles-ci franchissent le portail, qu’il me fit rentrer dans la chambre, se déshabille et se mis à me caresser. Pour le rassurer, j’enlève ma chemise. Il se met nu et se dresse devant moi. J’envois les mains pour attraper son sexe (bandé) et le tire vigoureusement vers moi en criant. Mes amis déjà alertés font aussitôt irruption dans la maison. L’imam commence à nous prier de ne pas ébruiter l’affaire. Entre temps, sa femme fait également irruption dans la chambre. Pour ne pas qu’on ventile la nouvelle, il promet de nous donner 5 millions de francs guinéens ».
Joint au téléphone, l’imam mis en cause sans nier les faits qui lui sont reprochés a fait savoir qu’il a déjà réglé l’affaire avec le jeune en question.
Aux dernières nouvelles, l’imam mis en cause n’ayant pas pu supporter cette honte dans son quartier dirigerait la prière dans une mosquée à Hamdallaye dans la commune de Ratoma en banlieue de Conakry.
Un journaliste qui a suivi le dossier a été menacé de mort par deux personnes qui se disent respectivement inspecteur de police et commandant Baldé de la gendarmerie nationale.

Le titre est de la rédaction
Autre presse

Comments

comments

What Next?

Recent Articles