07082020Headline:

Scandales dans les Communautés nouvelles et Groupes de prière en Côte d’Ivoire

L’homicide dans un groupe de prière Rosa mystica non reconnu par le diocèse de San-Pedro, est encore un scandale qui vient s’ajouter aux scandales d’Achija, de Mama Pauline et de bien d’autres qui circulent sur les réseaux sociaux ou encore cachés. Dans un communiqué des prêtres de San- Pedro, j’ai été touché par le cri de cœur du curé de la paroisse saint Paul de la Cité de San-Pedro, face à la mort de mademoiselle Yao Grâce Alexandra Ruth, un crime, un homicide dans un groupe de prière non reconnu qui porte la dénomination catholique pour tromper.

Le pauvre curé a toujours interpelé les fidèles, mais comme Jean le Baptiste, il prêchait dans le désert. Car ses chrétiens continuaient de fréquenter cette communauté.

Chaque fois que j’interpelle les chrétiens sur ce vagabondage spirituel, ils accusent les prêtres. Mais vous les fidèles n’avez-vous pas une intelligence pour juger? Vous ne pouvez pas être lucides? Êtes-vous des enfants de 3 ans que les prêtres doivent suivre partout?

Retenez que les prêtres sur les paroisses vous parlent, mais ils ne prendront pas la place de votre intelligence. Si tu veux une vie chrétienne sans problème, ne soit pas chrétien catholique. Vous passez de groupe en groupe, vous cherchez des pasteurs et hommes de Dieu forts comme les païens qui passent de féticheur en féticheur. Vous n’êtes pas encore chrétiens mais des chretins, parce que le chrétien est celui qui est lucide dans sa foi.

Contexte des promenades spirituelles

Si hier, en volant ils ont coupé ton bras, aujourd’hui tu es devenu chrétien et tu veux forcement que Dieu te redonne le bras coupé.

Hier tu as fait cinq curetages et aujourd’hui il y a des complications pour enfanter, tu cherches des huiles bénies et eau purifiée pour faire des lavements parce tes bergers te citent les femmes dans la Bible qui ont accouché miraculeusement sans que ces bergers ne connaissent les contextes historiques et le sens théologique des récits bibliques.

A cause de mariage tu te promènes partout pour trouver des parfums et des huiles bénis par des hommes de Dieu ce qui n’existe pas dans l’Église catholique.

Pour avoir une promotion ou un travail, tu cherches des hommes de Dieu partout pour des prières puissantes.

Étant donné que vous aimez des miracles, des groupes et communautés pullulent, prennent de manière illégale le nom catholique avec des responsables qui prennent des titres ronflant pour vous tromper.

Le prêtre la cause de tout

1-Quand vous venez voir le prêtre et il vous conseille de changer de vie et de continuer de prier vous dites qu’il ne vous écoute pas parce qu’il ne dit pas ce que vous voulez entendre, c’est à dire accuser les sorciers et les ancêtres, ensuite vous procurer des huiles magiques.
2-Quand tu viens voir le prêtre et il te dit de prier et d’assumer aussi les conséquences de ta vie passée, tu chantes partout que le prêtre n’est pas puissant parce qu’il ne te ment pas pour te soutirer des dîmes, il ne te donne pas une chaîne de neuvaines magiques.
3-Quand le prêtre dit à l’époux et a l’épouse de vivre dans la fidélité et de rester à la maison, de prier en famille pour recevoir des grâce, qui l’écoute?
4-Quand le prêtre te dit de ne pas abandonner l’éducation des enfants aux filles de ménage, prends du temps pour éduquer tes enfants, qui l’écoute?

5-Quand le prêtre te dit d’arrêter d’être toujours dehors en courant de mariage en mariage, de funérailles en funérailles, d’évangélisation en évangélisation, qui l’écoute ?

Catholiques ivoiriens: héritiers d’Adam et Eve

-Comme Adam et Eve, vous n’êtes jamais à l’origine de vos problèmes.

-Ta vie de jeunesse d’hier te rattrape aujourd’hui dans l’enfantement et le mariage mais tu accuses les pauvres ancêtres parce que tes bergers sélectionnent des versets bibliques pour te parler d’un Dieu qui a balayé ton passé. Simplement tu dois être toujours la victime et non le coupable, l’auteur de ce qui t’arrive.

-Tu veux forcement aller être sans papier en Europe, mais l’ambassade ne te délivre pas le visa. Tu accuses donc les sorciers, tu oublies que tu n’es pas le seul dans le monde à qui on refuse le visa. Tu ne te poses même pas la question de savoir si tu remplis bien les formulaires ou est ce que ce n’est pas un signe de Dieu pour te refaire dans ton pays ?

-Tu es dans la chorale, tu ne travailles pas, tu accuses les sorciers. Mais dans cette chorale, chaque année vous dépensez de l’argent pour des uniformes, orgue, sortie détente et autres amusements. Pourquoi dans un groupe catholique les membres ne peuvent pas créer de l’emploi?

-Tu ne te maries pas. Tu trouves que c’est un malheur. Mais sur terre n’y a t-il pas des personnes heureuses et bénies dans leur célibat bien vécu? Est-ce que le salut promis par le Christ c’est le mariage ?

Discernement

-Qu’est ce que j’ai fait hier qui agit négativement sur moi aujourd’hui ou qu’est ce que je fais aujourd’hui qui ne m’aide pas dans ma vie? Quels sont les choix que j’ai faits qui ne me font pas évoluer aujourd’hui? Ne suis-pas celui qui est à l’origine de ses propres problèmes ?
-Est ce que ma vie est vraiment un malheur ? N’y a t’il pas d’éléments de joie dans ma vie sur lesquels je dois m’appuyer pour retrouver le sourire et avancer?
-Est ce que je dois toujours vivre en fonction des autres ?
-Comment je m’approprie les textes bibliques dans mes actes de chaque jour ?

Voici des interrogations que le chrétien ivoirien, africain doit se poser avant de rechercher des miracles. Il faut d’abord assumer sa responsabilité dans tes échecs avant de demander humblement la miséricorde de Dieu, en sachant que c’est une prière qui peut être acceptée ou pas par Dieu.

Il faut savoir vivre avec certaines réalités dans la vie. C’est par ce principe qu’on peut transformer positivement une épreuve ou un échec. Et la Bible nous donne des exemples que nous pouvons méditer. La providence de Dieu ne signifie pas que Dieu est un bouche-trou.

Il faut savoir que la vie chrétienne n’a pas pour premier objectif le bonheur terrestre. On ne devient pas chrétien pour tout avoir sur terre. On ne devient pas aussi chrétien pour accepter la souffrance sans se battre. On devient chrétien pour avoir le salut, qu’est la vie éternelle en Dieu.

Que retenir ?

L’Évangile de la prospérité est un business qui donne du boulot à de faux bergers, de faux modérateurs, qui ont pour produit de marketing, la glossolalie, les montages de miracles, la vente d’huiles, et la manipulation de vos consciences avec le nom de l’Esprit Saint qu’ils utilisent de manière blasphématoire. Dans ce business vous êtes les clients qu’ils manipulent avec des fausses prophéties pour vous dépouiller financièrement à travers des dîmes et offrandes qui portent même des noms : Gabaon, Jericho, Sion et autres.

Leurs discours tournent autour des miracles, ils vous inculquent la peur pour rompre avec vos familles. Aussi, ils vous diront de ne pas écouter vos prêtres parce qu’ils ne veulent pas que vous ayez une assise spirituelle, ils ne veulent pas que vous soyez moralement forts. Pour créer de la confusion, ils utilisent des vocabulaires pour se mettre au même niveau que les prêtres dans les charges pastorales et aussi des religieuses. C’est pourquoi ils se font appeler papas, maman, pères spirituels, bergers, modérateurs, des titres interdits par Rome lorsque ces titres créent la confusion (Cf: l’Instruction du saint Siège de 1997 sur la collaboration entre prêtres et laïcs dans l’Église).

Avec ces titres, ils vous diront qu’ils sont vos pères spirituels, en inventant un lien, une couverture spirituelle qui n’existe pas chez les catholiques, qui est une pure manipulation. Ils vont donc vous inviter à porter les premières lettres de leur nom et prénom. C’est un acte hérétique parce que c’est une manière de remettre en cause le baptême par lequel vous avez reçu un nom de l’Église.

Ils vont donc exiger des dîmes et offrandes parce qu’ils vous suivent spirituellement, cheminement qu’il crée pour garder toujours un lien avec vous. Donc ils exigeront un service payant comme dans un cabinet d’avocats, ou de dentistes. Je t’ai écouté donc c’est à moi que tu dois donner ton offrande, donc tu payes un service spirituel. Tout cela permet d’affaiblir l’Église catholique de Côte d’Ivoire au niveau financier, de l’évangélisation et de la formation des prêtres puisque l’argent est dispersé alors que dans l’Église tout ce qu’on donne c’est pour le culte, l’apostolat, la charité et l’honnête subsistance des clercs comme le stipule le Canon 222. Ils s’achètent des villas dans les quartiers huppés à Angré, Cocody, leurs enfant fréquentent dans les grandes écoles en France, leurs épouses accouchent dans les cliniques françaises, ils voyagent en class d’affaires en famille pour des courses dans les grands magasins parisiens, pendant ce temps les prêtres souffrent dans les villages, les diocèses souffrent, les évêques pleurent pour soigner les prêtres malades, nos religieuses africaines sont obligées de quémander.
La diaspora est devenue la source financière à travers des ONG au nom de l’Église catholique que des bergers créent sans l’avis des évêques. Ils organisent des séances de dîmes en France, en Belgique au nom de l’Église de Côte d’Ivoire alors qu’ils empochent tout.

Trop c’est trop

Les scandales dans les communautés nouvelles et groupes de prière sont trop. Il est vrai que vous me direz que la faute incombe aux prêtres. Oui les prêtres ont le gros dos, c’est toujours l’attitude d’Adam. Si le fidèle laïc lui-même est discipliné, le message du prêtre passera. La discipline est une éducation qu’on acquiert déjà en famille. Excusez-moi, beaucoup ont déjà un problème avec tout ce qui concerne l’ordre, la discipline en famille et dans la société. Des lors, on se moque de la doctrine de l’Église. On dira toujours que les prêtres n’ont pas le temps de nous écouter, mais personne ne dira que les prêtres nous parlent au bureau, à l’homélie, sur les réseaux sociaux, lors des visites dans nos maisons, mais nous ne les écoutons pas parce que l’Église n’a ni policiers ni prison. C’est le lieu aussi d’inviter certains confrères prêtres qui se taisent devant les rapports de certains fidèles sur les déviations des communautés nouvelles et de leurs responsables. Nous serons tous jugés coupables un jour sur terre déjà et au ciel du fait de notre silence qui peut aussi être considéré comme un pacte qui fait de nous des receleurs de ces faux bergers, bergères et modérateurs. Il faut revoir ce milieu de communautés nouvelles, des Fraternités, des Ministères, des groupes charismatiques, il faut nettoyer, purifier, évangéliser parce que le virus de Parfaite Banamé du Benin est là et ronge les quartiers, les familles les paroisses de manière rusée parce que devant les évêques les responsables de ses communautés font des salamaleks et lorsqu’ils se retrouvent dans leurs groupes, ils enseignent des pratiques évangélico-protestantico-pentecôtico-ésotériques.

Merci Esprit Saint, Paraclet et Révélateur des actes d’exploitation abusive de nos fidèles.

Nb: Partagez et partagez, il faut des milliers de partage pour la sensibilisation.

Père Marius Hervé Djadji
Prêtre du diocèse de Yopougon
Docteur en théologie dogmatique
Contact: lajoiedeprier.nguessan@yahoo.fr.

Lire sur Connectionivoirienne

Comments

comments

What Next?

Recent Articles