10202017Headline:

Un Maître Franc-Maçon attaque les évêques de Côte-d’Ivoire: Un prêtre contre-attaque et crache ses verités

La conférence épiscopale de Côte d’Ivoire lors de sa dernière rencontre dans le diocèse de Bassam, a publié une déclaration dans laquelle elle a porté ses réflexions sur la Franc-Maçonnerie en invitant ses pasteurs et tous les chrétiens à garder leur foi en la Sainte Trinité. Elle a affirmé sans ambigüité l’incompatibilité entre l’Eglise catholique dans ses doctrines et la Franc-Maçonnerie. Cette lettre des évêques suscite des réactions dans le monde des Maçons. Un des leurs de manière officielle a réagi pour contredire le message des évêques. Cette réaction de celui qui se fait appeler Maître Maçon, je pense bien nous invite à débattre sur ce sujet. Après avoir lu et relu les digressions de ce Maître Maçon, pour ne pas que les ténèbres s’imaginent être la lumière j’ai décidé d’apporter ma modeste contribution pour ne pas retomber dans la confusion.

Mr le maître Franc-Maçon

Dans le monde intellectuel et même à partir de la maternelle, la première des choses que l’on apprend c’est la capacité d’assumer ce que l’on dit et écrit. Cela s’appelle la responsabilité. Vos réflexions ne sont pas assumées, car vous n’avez pas eu le courage de les signer de manière convenable selon les critères scientifiques. L’anonymat symbolise la fuite, le manque de courage. Et c’est le propre des disciples de Lucifer. Car ils aiment bien créer la pagaille. Je pense bien que vous donnez vous-même raison aux évêques quand ils parlent du secret maçonnique. Effectivement vous venez de le prouver parce que vous n’osez pas écrire votre nom pour qu’on sache qui écrit, c’est cela aussi le secret, qui crée confusion, ambigüité. Vous signez à la fin de vos déviations : Maître Maçon. Vous savez logiquement personne ne devait vous répondre parce qu’on ne répond pas à quelqu’un qui se cache. Mais je le fais simplement pour permettre aux plus faibles de déceler les tares de votre pensée. La différence entre la lettre des évêques et vos élucubrations se situe au niveau de la responsabilité. Les évêques assument parce qu’ils sont dans la vérité et dans la lumière, mais vous, vous n’assumez pas parce que la lumière n’est pas en vous.

Le contenu de votre article

J’aimerais que vous reteniez que chaque religion au nom de sa foi émet des balises à partir de sa doctrine. C’est ainsi que pour l’Eglise catholique, on ne peut pas être chrétien et Franc-Maçon. Qu’est ce qui gêne dans cette affirmation ? Est-ce que l’Eglise catholique n’est pas libre au nom de sa croyance de dire ce qui est vrai et ce qu’elle pense ?

Je comprends vos gesticulations, parce que depuis longtemps vous avez entretenu le flou concernant la Franc-Maçonnerie et l’Eglise. Et cela vous permettait d’entretenir vos loges et d’étendre vos filets en Côte d’Ivoire et en Afrique. Je vous comprends donc bien et très bien, parce que cette lettre des évêques vous dérange, cette lettre met à la lumière la vérité, cette lettre permettra à tous ceux que vous avez dompté dans ce flou de revenir dans la vérité, parce le flou vous arrange, le relativisme vous aide. Notez qu’au niveau dogmatique, et même dans une rigueur scientifique il y a des convictions qui ne peuvent pas être compatibles, il y a des convictions qui sont radicalement opposées et vous devez l’admettre. Pourquoi voulez-vous mélanger tout ?

Il y a une différence radicale entre la Franc-Maçonnerie et l’Eglise catholique alors que pendant longtemps et même dans votre article vous parlez de consensus différencié. Je vous dis non. Vous vous posez la question sur le judaïsme et même l’Islam. Notez bien qu’avec ces deux grandes religions sur des points nous trouvons des consensus différenciés mais avec les Maçons l’opposition est profonde et radicale. L’autre élément sur lequel vous accusez les évêques concerne la pédophilie, les actes de dépravation etc et vous citez un cahier de brouillon incohérent celui de Serge Bilé. Notez bien que l’Eglise catholique de Côte d’Ivoire n’a jamais acclamé en son sein ce qui est mal. L’Eglise condamne les actes de pédophilie à l’interne comme à l’externe. Et retenez pour votre propre connaissance que l’Eglise catholique n’engendre pas des pédophiles, ces derniers sortent des familles et sont peut être plus présents ailleurs que dans l’Eglise. Et d’ailleurs en lisant votre article vous accusez les évêques sur des éléments qui ne sont pas dans leur lettre. Vous dites beaucoup de choses sans preuves. Si vous relisez bien la lettre des évêques, elle interpelle les fidèles catholiques. Les évêques ne traitent pas les Franc-Maçons de criminels, de meurtriers et de sanguinaires. C’est vous qui nous révélez cet aspect.

Retenez que nous serons toujours là pour rappeler nos fidèles, les aider à comprendre et à croire seulement au Christ. Nous respectons toutes les convictions et toutes les religions. Mais l’Eglise catholique de Côte d’Ivoire jouera toujours son rôle de prophète et personne ne pourra la faire taire. Elle sera là pour rétablir la vérité dans le respect des autres. Vous avez longtemps semé la peur et l’inquiétude chez les pauvres ivoiriens. Maintenant l’heure a sonné, oui l’heure de la vérité a sonné et les évêques sont là pour annoncer cette vérité qui consiste à croire en une Personne le Christ et non à rechercher un Grand Maître qui n’est qu’une invention imaginaire.

Père N’guessan Djadji Marius du diocèse de Yopougon (Côte d’Ivoire) ordonné le 8 janvier 2006.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment