01242017Headline:

Voyage officiel en Israël – Guillaume Soro cherche Jésus-Christ

Voyage officiel en Israël - Guillaume Soro dans les pas de Jésus-ChristVoyage officiel en Israël - Guillaume Soro dans les pas de Jésus-ChristVoyage officiel du PAN en Israël: Guillaume Soro dans les pas de Jésus-Christ

Voyage officiel en Israël – Guillaume Soro dans les pas de Jésus-Christ

Le Gruman V de la flotte présidentielle le déposait à peine à Abidjan que Guillaume Kigbafori Soro, rentré l’après-midi du Woroba où il se trouvait avec le Chef de l’Etat, était déjà sur le chemin du départ.

Invité par la Knesset, le parlement israélien, le président de l’Assemblée  nationale de Côte d’Ivoire a quitté Abidjan le dimanche 26 juillet à 22h 15 pour un périple qui le conduira au cœur du pouvoir israélien et au cœur du sacré des grandes religions révélées.

En effet, après son atterrissage à l’aéroport David Ben Gourion de Tel Aviv dans la nuit du 27 au 28 juillet 2015, SEM Guillaume Soro sera conduit a Jérusalem, où se trouvent le siège du gouvernement et la Knesset, le parlement.

Avant d’entrer dans l’aspect politique de sa visite,  lui l’ancien pensionnaire du Petit séminaire de Katiola, ira dans la matinée du mardi 28 juillet, se recueillir sur les lieux les plus saints de la chrétienté.

Ainsi, il ira successivement prier à la Basilique de l’Agonie au jardin de Gethsémané. Cette basilique, également appelée « l’église de Toutes-les-Nations » renferme le rocher au pied duquel, selon la tradition chrétienne, Jésus-Christ a prié durant son « agonie » dans le jardin des Oliviers, avant son arrestation.

Après s’être recueilli sur le rocher même sur lequel Jésus-Christ s’est recueilli la nuit précédent son calvaire, il ira ensuite à l’Eglise du saint Sépulcreégalement appelée basilique de la Résurrection.Il s’agit d’une église construite sur le Mont Golgotha. Elle est considérée comme le sanctuaire englobant le lieu où Jésus-Christ a été crucifié ainsi que la grotte où son corps fut déposé après sa mort.

Après avoir prié à l’endroit où Jésus a vécu ses derniers moments sur terre, il ira marcher religieusement dans les pas de celui qu’il considère comme son sauveur, sur le chemin de son calvaire, en refaisant le parcours de son Chemin de Croix.

Guillaume Kigbafori Soro, ira sur le Mont Sion,dans la salle où a eu lieula Sainte Cène, le dernier repas de Jésus-Christ avec ses disciples. C’est au cours de ce repas qu’il leur a dit : « Prenez, mangez, ceci est mon corps ». Et : « Buvez-en tous, car ceci est mon sang, le sang de l’Alliance, versé pour la multitude, pour le pardon des péchés. »

Il n’oubliera pas d’aller se recueillir sur le Mur des Lamentations et terminera ce parcours de foi par une visite à l’Eglise de la Dormition, l’Eglise où Marie, la mère de Jésus s’est endormie pour le sommeil éternel.

 

Après ce parcours religieux, le Président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire entamera le volet politique de sa visite.

Ce volet commencera par la Knesset, où son homologue Yuli-Yoel Edelsteinle recevra dans la Salle du Plénum de la Knesset, là où traditionnellement sont reçus les dignitaires étrangers de très haut rang. Et un discours solennel sera fait pour l’honorer en tant qu’ami d’Israël. Les députés ivoiriens qui l’accompagnent auront également des entretiens  avec le leader de l’opposition parlementaire et les membres du groupe  d’amitié Côte d’Ivoire-Israël au niveau des deux parlements.

Le clou des rencontres politiques, ce seront les entretiens qu’il aura avec le président de la république israélienne, M. Reuven Rivlin  et le Premier Ministre Benjamin Netanyahu. Sans oublier le spécialiste des questions de Sécurité nationale du cabinet du Premier Ministre, M. Yossi Cohen.

Pour mieux découvrir Israël et le moteur de son dynamisme, le Président de l’Assemblée nationale et sa délégation iront dans les villes de Haïfa, Nazareth, Jérusalem, Tel Aviv. Ils visiteront les Hauteurs du Golan, la Mer de Galilée, auront un briefing sur les questions de défense et de Sécurité avec des officiers des Forces de Défense Israélienne (IDF) et auront l’occasion d’accéder à un joyau technologique et industriel, l’industrie aéronautique israélienne (Israel Aerospace Industries), dont on leur ouvrira les portes.

C’est donc autant un voyage religieux qu’une mission éminemment politique qu’entreprend le président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, en Israël, à partir de ce jour.

guillaumesoro

TOURE Moussa,

Envoyé spécial

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment