05282017Headline:

5 manières pour le corps de vous prevenir d’un AVC / les symptômes cachés liés à un AVC, tout savoir

 

30 000 personnes en France, les accidents vasculaires cérébraux, se manifestent sans crier gare. Ils sont d’ailleurs l’une des premières causes de mortalité dans le monde après les maladies cardiovasculaires et les cancers. Ainsi, connaitre les symptômes et signes annonciateurs de l’AVC s’avère indispensable pour agir à temps et prévenir les lourdes conséquences de ce problème.

Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) apparaissent suite à une interruption de la circulation sanguine  au niveau d’une zone du cerveau. Ce qui entraine un manque d’oxygène et de nutriments chez les cellules cérébrales et par conséquent leur mort.

On distingue entre deux types d’AVC :

L’AVC hémorragique qui est dû à la rupture d’un vaisseau sanguin causée par l’hypertension. Cette forme d’AVC se présente par un saignement inter cérébral.

L’AVC ischémique qui est le résultat de l’obstruction d’une artère cérébrale après la formation d’un caillot sur une plaque de lipides. Ce type d’AVC est le plus fréquent. Notez toutefois que le caillot peut se former ailleurs, et atteint le cerveau à travers la circulation sanguine.

Les facteurs de risque des accidents vasculaires cérébraux :

Les deux facteurs de risque principaux de l’AVC sont :

  • L’hypertension, qui cause l’affaiblissement des parois des vaisseaux sanguins de tout le corps, même ceux du cerveau
  • L’hypercholestérolémie qui favorise la formation des plaques de lipides

Le tabagisme est aussi l’une des premières causes des accidents vasculaires cérébraux. Suivi par la mauvaise alimentation, le stress chronique, l’obésité, la contraception orale et la consommation excessive d’alcool.

Il ne faut toutefois pas négliger les facteurs héréditaires et l’âge, qui augmentent les risques de survenue de l’AVC.
Généralement, les conséquences et séquelles de l’AVC peuvent être lourdes et dépendent principalement de l’étendue de la zone touchée.

Les symptômes de l’AVC :

Raideur de la nuque :

La raideur de la nuque est l’un des symptômes de l’AVC. Si elle se manifeste de manière brusque et est surtout accompagnée de maux de tête, la situation peut être alarmante.

Maux de tête :

Les maux de tête et les migraines sont des problèmes très courants. Ils peuvent être passagers, fréquents ou plutôt brusques, dans quel cas, ils annoncent un AVC.
En effet, la majorité des patients ayant souffert d’AVC décrivent leurs maux de tête comme étant une douleur intense qui apparait soudainement. Ceci est du à la rupture d’un vaisseau sanguin,  conduisant à une hémorragie cérébrale.

Paralysie  partielle ou perte de sensibilité :

Voilà un symptôme qu’il ne faut surtout pas négliger. En effet, si vous ressentez un engourdissement soudain, ou une perte de sensibilité au niveau du visage (lèvre tombante) ou d’une partie de votre corps, appelez immédiatement les secours. Il peut s’agir d’une jambe, d’un bras  ou de tout un côté du corps.  Ceci est un signe annonciateur d’un AVC.

Troubles de la vision :

Les troubles ou la perte de la vision sont également des signes alarmants. Généralement, les personnes sujettes à l’AVC perdent la vue d’une manière brusque ou commencent à voir floue. Ces troubles peuvent toucher un seul œil ou parfois les deux yeux, mais restent transitoires, parce que la vue se rétablie par la suite. Il est toutefois important d’appeler les secours, quand ces signes se manifestent.

Troubles de la parole :

Les personnes sujettes à l’AVC peuvent expérimenter des troubles de la parole. Elles ont généralement du mal à parler correctement ou à se faire comprendre.

Le test FAST pour reconnaitre un AVC :

L’apparition d’un ou de tous ces symptômes peut annoncer un AVC, mais ce n’est pas toujours le cas. Pour savoir s’il s’agit de ce problème, essayez le test FAST. Simple et efficace, il permet d’évaluer les capacités de la personne.

Si jamais vous vous retrouvez face à une personne qui présente ces signes, voici ce que vous devez faire :

Face (Visage) : demandez-lui de sourire et assurez-vous que l’un des coins de ses lèvres ne tombe pas
Arms (Bras) : demandez-lui de tendre les deux bras vers l’avant en les allongeant. Est-ce que l’un d’entre eux tombe directement ?
Speech (parole) : essayez de lui faire répéter une phrase et soyez attentif à ce qu’elle dit. Est-ce que son discours est étrange ? La comprenez-vous ?
Time (temps) : Si vous remarquez l’un de ces signes, appelez les urgences

Noam Therapie

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment