01162017Headline:

Alerte contre le fromage « La vache qui rit »

fromage

Ceci est un avis à prendre très au sérieux par les pères de famille : Le ministère du Commerce alerte les  consommateurs à faire preuve de vigilance lors de l’achat ou de la consommation du fromage de marque «la vache qui rit».

C’est ce que signale un communiqué reçu à notre rédaction par le département de Bakhti Belaib, qui fait suite à l’intoxication d’une quarantaine d’enfants, le 22 septembre dernier, dans une école primaire à Bordj Bou Arreridj. Une information confirmée par Mustapha Zebdi, président de l’Association de protection et d’orientation du consommateur et de son environnement (Apoce).

Suite à quoi, le ministère du Commerce a mis en branle ses équipes de contrôle de la qualité et de la répression des fraudes pour «scanner» le produit incriminé. Résultat : Il a été procédé à la saisie d’une qualité de 279.12 kg de fromage fondu en portion dénommé « La vache qui rit» pour «présence de moisissures», lit-on dans le communiqué du ministère du Commerce.

Il s’agit, précise le ministère, de cinq lots de fromage fabriqués entre le 03 mai et le 09 mai 2016 et dont la date de péremption est prévue pour mai 2017. Sauf que ces formages ont accusé des soucis de santé aux enfants à Bordj Bou Arreridj et ne sont donc pas propres à la consommation.

Le producteur, le groupe « Bel Algérie » s’est bien sûr empressé de réagir à cette affaire et affirme avoir  pris connaissance «par voie de presse d’une  demande de saisie de produits « La Vache qui rit », boîte ronde, suite à des symptômes d’indigestion qui auraient touché des élèves de l’école de Mansourah, dans la Wilaya de Bordj Bou Arreridj».

« Aucune preuve »

Le groupe se défend aussi de ce que, selon lui, «aucune preuve n’a été établie entre l’indigestion évoquée et la qualité de production des produits « La Vache qui rit». Pour autant, Bel assure prendre «très au sérieux cette situation» soulignant que : «Nous procédons sur toutes nos productions à de nombreux contrôles quotidiens afin de garantir à nos consommateurs des produits d’une qualité sanitaire irréprochable».

Le groupe assure ainsi que les contrôles à sortie d’usine ainsi que les vérifications effectuées sur les lots incriminés : KA 09916, KA126, KA121, KA2426, KA13013, «attestent la conformité de ces lots aux exigences de qualité et de sécurité alimentaire». Et de préciser que les produits de «La Vache qui rit» ne peuvent pas être mis en cause dans le cadre de cette indigestion. Bel impute l’apparition des moisissures non toxiques au non respect des conditions de conservation. Et rassure enfin, qu’elles ne représentent pas un danger pour la santé. Mais cela aussi reste à prouver.

algerie1.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment