05262019Headline:

Bon à savoir : Brûler des déchets plastiques à l’air libre provoque des maladies graves. Les détails

En dehors de son caractère polluant, l’incinération des déchets plastiques à l’air libre est source de maladies graves dont certaines sont classées potentiellement mortelles.

Fabriqué à base d’huile et d’autres substances toxiques, le plastique dégage des émanations toxiques lorsqu’il brûle. Ces odeurs nauséabondes peuvent provoquer des sensations d’étouffement.

Les composants toxiques tels que les dioxines, les furannes, le mercure et les biphényles polychlorés constituent un danger non seulement pour les espèces végétales et animales mais aussi pour les hommes.

Selon une étude intitulée « Polluants toxiques issus de déchets plastiques », près de 12% des déchets solides municipaux sont constitués de plastique et 40% des déchets de la planète sont brûlés.
Des maladies potentiellement mortelles

Les dioxines issues de l’incinération des plastiques sont des polluants organiques potentiellement mortels et peuvent causer le cancer et perturber les systèmes respiratoire et thyroïdien. Déposées sur les cultures et dans les cours d’eau, elles finissent par pénétrer dans nos aliments et donc notre organisme.

De même, le carbone noir (suie) libéré par la combustion des plastiques contribue aux changements climatiques et à la pollution atmosphérique. Dans les pays à faible revenu, les citoyens sont 2 fois plus exposés aux polluants atmosphériques. Ce qui pourrait réduire leur espérance de vie en moyenne de 2,6 ans.

L’absorption des phtalates (composés chimiques dérivés de l’acide phtalique couramment utilisés comme plastifiants des matières plastiques) provoque des perturbations endocriniennes. Classés comme des substances cancérigènes, mutagènes et reprotoxiques, Les phtalates ont des effets nocifs notamment sur la fertilité, le développement du fœtus et du nouveau-né.

AbidjanTV.net

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment