09292022Headline:

CANCER DES TESTICULES, QUELS SONT LES SYMPTÔMES ET COMMENT SE FAIT LA PRISE EN CHARGE ?

Diagnostiqué du cancer des testicules, l’Ivoirien Sébastien Haller pourrait être éloigné des terrains pendant plusieurs mois. Une situation qui préoccupe et soulève des questions sur la maladie. Comment la contracte-t-on et comment se fait sa prise en charge ?

Selon les informations recueillies, le cancer du testicule est une tumeur rare qui représente 1 à 2% de l’ensemble des cancers dans le monde.

Il a deux particularités, notamment l’âge jeune du diagnostic (entre la puberté et 45 ans), majoritairement le bon pronostic, avec près de 90% de guérison. Il est donc possible de guérir de la maladie.

Dr Godji née Kouadio Hélène, un médecin spécialiste en anesthésie et réanimation, fait des précisions sur cette maladie rare.

« Le cancer du testicule n’est pas une maladie héréditaire ni contagieuse. Certaines causes ou facteurs de risque favorisent le cancer du testicule. À savoir l’ectopie testiculaire ou cryptorchidie (absence de descente des testicules dans les bourses dans l’enfance), l’atrophie testiculaire (au décours d’une infection comme oreillons ou après traumatisme), antécédents familiaux de cancer de testicule ou encore le tabagisme », indique le médecin.

Sébastien Haller a fait une très belle saison du côté de l’Ajax d’Amsterdam en remportant le championnat et en finissant 3e meilleur buteur de la ligue européenne des champions derrière Karim Benzema et Robert Lewandowski.

Rien ne présageait donc une telle situation pis, une tumeur. Pourtant selon le médecin, les symptômes existent.

« Ce sont des signes qui vont nous mettre en alerte. La liste n’est pas exhaustive. Ces signes peuvent être isolés ou associés, cela dépend du stade de la maladie, de la présence ou non d’atteinte d’autres organes. Il peut avoir la masse non douloureuse du testicule, enflure d’un testicule qui le rend plus gros que d’habitude, une douleur qui peut être sourde dans le testicule ou le scrotum, sensation de lourdeur dans le scrotum ou l’abdomen, une accumulation de liquide dans le scrotum, une douleur au dos ou à l’abdomen. Sensibilité ou enflure des seins (gynécomastie), gros ganglions lymphatiques dans le cou, une difficulté à respirer ou un essoufflement. Sans oublier l’infertilité », égrène le docteur Godji.

Comment se fait le diagnostic de la maladie et sa prise en charge ?

Selon le club allemand de Dortmund, le cancer du testicule a été diagnostiqué à Sébastien Haller lors d’examens approfondis sur son état de santé. Pourtant, la visite médicale avant son transfert n’avait rien laissé transparaître.

La nouvelle sonne donc comme une bombe dans le monde du sport, même si pour l’heure, il n’y a rien d’alarmant.

Le docteur Godji explique à 7info, qu’il est possible de bien diagnostiquer et réussir la prise en charge d’un patient atteint du cancer des testicules.

« On peut procéder par un examen clinique qui consiste à la palpation à l’échographie testiculaire ou à des examens sanguins des marqueurs tumoraux (alpha fœto-protéines, HCG, LDH). En cas de suspicion d’autres organes, on peut faire une radiographie pulmonaire, un scanner ou un TDM thoracique IRM, scintigraphie osseuse, etc. », fait-elle savoir.

Elle ajoute par ailleurs qu’ici, « il n’est pas question de rééducation. Vu qu’il y a 2 testicules, si un a des soucis, l’autre doit pouvoir fonctionner normalement et jouer son rôle. C’est-à-dire, le sujet doit pouvoir avoir une vie sexuelle normale. Mais, il faut une bonne surveillance et de façon régulière. La prise en charge est collégiale (pluridisciplinaire), si on veut arriver à un résultat probant » conclut Dr Godji née Kouadio Hélène.

L’Éléphant va donc démarrer son traitement dans quelques jours en espérant qu’il guérisse le plus tôt possible afin de retrouver ses coéquipiers et ainsi barrir de nouveau en équipe nationale.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles