04232018Headline:

Ces 5 Mauvaises habitudes que vous faite qui détruisent votre thyroïde


Les maladies thyroïdiennes sont devenues un problème commun pour de nombreuses personnes à travers le monde. Elles font partie des troubles hormonaux qui peuvent gêner considérablement le quotidien de la personne qui en souffre, notamment une perturbation du sommeil, des sautes d’humeur, un dysfonctionnement du métabolisme ainsi qu’une perte de la mémoire. Cependant, il existe des habitudes quotidiennes que le patient peut adopter pour améliorer ses conditions de vie. Voici quelques changements à apporter à votre style de vie pour gérer les problèmes de thyroïde.
En raison du style de vie de nos jours (pression, alimentation, tabagisme, alcool, sédentarité…), les maladies thyroïdiennes sont de plus en plus répandues dans le monde. Près de 5 millions de Français sont touchés par cette pathologie. On distingue 2 grands types de maladies thyroïdiennes : l’hypothyroïdie et l’hyperthyroïdie.

L’hyperthyroïdie signifie un excès d’hormone thyroïdienne. Ce niveau élevé provoque une accélération du métabolisme qui rend le corps en suractivité permanente. Par conséquent, la fréquence cardiaque augmente, les muscles peuvent faiblir et les mains peuvent se mettre à trembler. Plusieurs personnes ressentent également de la nervosité ou de l’anxiété.

L’hypothyroïdie signifie une carence d’hormone thyroïdienne qui entraîne un ralentissement de la plupart des organes du corps. Les symptômes d’une glande thyroïde hypo active sont complètement l’opposé de ceux de l’hyperthyroïdie à savoir, le ralentissement de la fréquence cardiaque, muscles qui deviennent lents, faibles et souvent endoloris ainsi qu’un manque d’énergie.

Les 5 habitudes qui provoquent des troubles de thyroïde :

Le bon fonctionnement de la glande thyroïde est lié directement à un parfait état de santé. Par conséquent, il existe des habitudes qui altèrent la santé de la thyroïde :

Le stress excessif
Biologiquement, la thyroïde va augmenter son activité lorsque le corps va subir une situation de sur-stress qui va dépasser les limites de l’organisme. Le nombre de personnes qui mentionnent avoir vécu des situations particulièrement stressantes avant le déclenchement de l’hyperthyroïdie semble favoriser la théorie que le stress en est une cause déterminante.

Le tabagisme :
Les problèmes de thyroïde peuvent dégénérer avec le tabagisme. Cela se produit en raison de la présence de cyanure dans la fumée de tabac. C’est un agent antithyroïdien qui empêche la glande de synthétiser des hormones qui se connectent à leurs récepteurs. Le tabagisme affecte la thyroïde en augmentant le risque de goitre et de maladie de Basedow (une maladie auto-immune qui provoque la production en masse d’anticorps contre sa propre thyroïde).
Sans oublier les autres organes qui sont impactés par la cigarette notamment le foie et les poumons.

La consommation de soja :
Selon une nouvelle étude de l’Université Loma Linda en Californie, la consommation excessive d’aliments à base de soja pourrait nuire au bon fonctionnement de la thyroïde chez certaines femmes. Le risque d’avoir un haut niveau de TSH (hormone stimulant la thyroïde) était 4 fois plus élevé chez les femmes qui en consomment régulièrement.

Les légumes crucifères crus :
Manger trop de chou ou de brocoli peut nuire à la fonction thyroïdienne chez les personnes ayant une carence en iode. Les légumes crucifères sont riches en glucosinolates que le corps transforme en goitrogènes. Les goitrogènes perturbent la thyroïde, qui a alors du mal à produire les hormones dont le corps a besoin pour que son fonctionnement métabolique soit normal. Donc, vous pouvez toujours manger ces légumes, mais n’en consommez pas trop !

La sédentarité :
Le manque d’activité physique au quotidien peut entraîner des altérations de la thyroïde, comme l’hypothyroïdie par exemple. Faites au moins 30 minutes d’exercices par jour, et évitez de passer trop de temps assis ou allongé.

Aliments à éliminer en cas d’hypothyroïdie :
Tous les repas à base de gluten ou de farine blanche. Il a été prouvé que le gluten réprime la thyroïde.
Les produits laitiers sont pleins d’hormones et d’antibiotiques qui perturbent le corps. Rappelez-vous que la santé hormonale est comme une symphonie dans le corps, quand un organe est en déséquilibre, cela affectera toute la synergie du corps.

Les produits sucrés affectent également la thyroïde et de nombreux autres organes, y compris le cerveau.

Aliments à éliminer en cas d’hyperthyroïdie :
L’alimentation des personnes atteintes d’hyperthyroïdie doit être faible en iode notamment : toutes sortes de fruits de mer, les fruits secs, les épinards, les algues, les fruits frais comme les pommes et les fraises, les pois, le maïs. Il est également préférable d’éviter les herbes et les épices.
N’hésitez pas à prendre conseil de votre médecin traitant pour un régime alimentaire adapté.

Veillez également à manger 3 repas équilibrés par jour avec des collations au besoin. Suivre le plus possible les principes de l’assiette équilibrée (1/2 légumes, ¼ viande et substituts et ¼ produits céréaliers à grains entiers).

Par : Jad Therapeute

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment