10182017Headline:

Ces aliments qui combattent la baisse de vision liée à l’âge

jus

Une étude de l’université d’Harvard aux Etats-Unis stipule que les pigments de certains aliments auraient un effet protecteur pour les yeux, freinant la perte de vision liée à l’âge.

Une étude de l’Université d’Harvard (Massachussetts, Etats-Unis) suggère que certains aliments seraient particulièrement bénéfiques pour lutter contre la perte de vision liée à l’âge. En cause, des pigments appelés caroténoïdes qui freinent l’évolution de la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA), une affection de la rétine qui touche les plus de 50 ans.

L’étude a été menée sur les données de plus de 100 000 personnes de plus de 50 ans, suivies sur plus de 25 ans. Au final, l’étude a montré que les participants ayant mangé le plus d’aliments riches en caroténoïdes avait un risque réduit de 40% de développer une DMLA par rapport aux autres. Les deux caroténoïdes étudiés ici étaient la lutéine et la zéaxanthine, deux pigments qui agissent comme des antioxydants et luttent contre les effets néfastes des radicaux libres qui augmentent le vieillissement cellulaire.

Carottes, patates douces et oranges seraient à privilégier
Mais selon ces travaux publiés ce 8 octobre dans la revue JAMA Ophtalmology, d’autres caroténoïdes seraient également bénéfiques pour la vue. C’est le cas de l’alpha-carotène, du bêta-carotène et de la bêta-cryptoxanthine. Les participants en consommant régulièrement diminueraient leur risque de DMLA sévère de 25 à 35%. Les carotènes alpha et bêta sont notamment présents dans les carottes et les patates douces, alors que la bêta-cryptoxanthine est retrouvée dans les oranges ou encore dans les pêches. Et si ces aliments ne semblent pas réduire le risque d’apparition de DMLA, ils peuvent freiner son évolution et l’empêcher d’attendre un stade sévère, concluent les auteurs.

ladepeche.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment