12142017Headline:

CHU de Yopougon/Révélations sur son personnel et les malades

chu_de_yopougon

CHU de Yopugon: Belle architecture, un mouroir à l’intérieur

Santé publique: Révélations sur la situation précaire du CHU de Yopougon, son personnel et les malades

On ne peut pas faire la promotion de la Couverture maladie universelle (CMU) pendant que les hôpitaux publics ne peuvent pas assurer le minimum de soin aux malades. Exemple du CHU de Yopougon.

Suite au billet émis par l’honorable N’Guessan Denis, « Mon cri de coeur », sur les dysfonctionnements au CHU de Yopougon, africanewsquick a voulu en savoir davantage.

Notre interlocuteur, peu prolixe, s’est prononcé sur l’essentiel en ces termes: « Pour ce que je vis et constate au CHU de Yopougon, c’est que les infrastructures sont vétustes et délabrées. Au plan technique, pas de scanner, les réactifs manquent cruellement dans les laboratoires d’analyse du CHU. Les examens médicaux essentiels vous sont recommandés dans des laboratoires privés. Malgré cette situation, le personnel médical, des professeurs aux internes, médecins et infirmiers mettent leurs sciences au service des malades avec la plus grande attention. Malheureusement, l’essentiel manque. Les produits de 1ère nécessité ne sont pas toujours disponibles. Les parents trouvent leur salut dans les pharmacies privées. Ce qui n’est pas à la portée de toutes les bourses. Aux urgences, c’est le calvaire. Pas de places. Les malades référés sont parfois à même le sol. La salle de réanimation est trop exiguë pour contenir les malades ». Tel est le sombre tableau qu’a bien voulu nous dépeindre notre interlocuteur qui affirme n’avoir jamais décliné sa fonction (Député) au personnel encore moins aux médecins traitants de sa fille.

Le Président de la République, Alassane Ouattara, fraichement réélu, le ministère de la Santé et de la Lutte contre le Sida qui pèse lourdement sur les épaules de Mme Raymonde Goudou Coffi et notre immense ministère de la Solidarité, de la Famille, de la Femme et de l’Enfants, devraient jeter un regard compatissant du côté des hôpitaux publics, surtout les CHU. L’émergence de la Côte d’Ivoire, c’est aussi la Santé des Ivoiriens.

Guy TRESSIA

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment