10162018Headline:

Côte d’Ivoire, Anyama: Sandie Okoro en visite à l’hôpital général d’anyama

En visite en Côte d’Ivoire, la 1ère Vice-présidente et Directrice juridique du Groupe de la Banque mondiale, Sandie Okoro a visité le mercredi 28 mars 2018, l’hôpital général d’Anyama, afin de s’imprégner de l’état de mise en œuvre du Projet de Renforcement du Système de Santé et de Réponses aux Urgences Epidémiques (PRSSE), qui bénéficie du financement de l’Institution.

Sandie Okoro, a indiqué être venue s’imprégner de l’impact du Projet (PRSSE) sur la vie de la population, S’assurer du bon fonctionnement du projet, mais aussi de voir éventuellement les difficultés afin de les adresser le plus efficacement possible. Elle s’est félicitée de voir comment la Banque mondiale peut contribuer, à travers le financement des projets tels que le PRSSE, à améliorer la vie des populations, notamment celles qui sont plus défavorisées et vulnérables. La vice-présidente de la Banque mondiale a félicité tous les acteurs impliqués dans le projet pour le travail accompli, même si le projet n’est pas encore à son terme.

A la suite de la vice-présidente de la Banque mondiale Sandie Okoro, le Chargé principal Education, Genre et Développement du Bureau pays de la Banque mondiale, Michel Welmond a salué la mise en œuvre du PRSSE. ‘’L’avantage avec cette approche, c’est que le succès appelle le succès. En fonction des résultats, s’ils sont bons, cela suscite encore plus d’attention’’, a-t-il affirmé.

Le Coordonnateur national du PRSSE, le Dr Clovis Konan a présenté le projet et son état d’exécution à ce jour à la vice présidente de la Banque Mondiale. Il a expliqué la Stratégie du Financement basé sur la Performance (PBF). Clovis Konan a indiqué qu’il s’agit d’une réforme qui a fait ses preuves dans plusieurs pays à revenus faibles ou intermédiaires. C’est une forme de financement ou d’incitation du secteur de la santé où les prestataires de santé sont, au moins partiellement, financés sur la base de leurs performances pour atteindre des objectifs ou entreprendre des actions spécifiques.

Ce Projet prend en compte 402 centres de santé à travers le pays. Soit 20% des centres de santé que compte la Côte d’Ivoire. C’est 14 districts sanitaires concernés sur un total de 82, a révélé Clovis Konan. Ce sont 26 indicateurs pour les centres de santé de premier contact ruraux et urbains et 24 indicateurs pour les hôpitaux de référence notamment Hôpitaux généraux et Centres Hospitaliers Régionaux (CHR), qui sont soumis à achat dans le cadre du PBF en Côte d’Ivoire.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment