11182017Headline:

Côte d’Ivoire: Disparition d’un bébé annoncé mort à sa mère, deux assistantes sociales mises aux arrêts

Deux assistantes sociales ont été mises aux arrêts après la disparition “mystérieuse” d’un bébé, confirme à KOACI une source sécuritaire.

Selon nos informations, les faits se sont déroulés à Divo  (centre-ouest) après qu’une femme en grossesse, n’ayant pas les moyens pour subvenir à ses consultations prénatales, se soit confiée à la commission régionale des droits de l’homme.

Orientée par cette dernière vers le centre social de la localité, après son accouchement en septembre dernier et sans consulter la mère, l’assistante sociale alors à ses services par l’entremise d’une connaissance, avait fait transférer le nouveau né à Abidjan.

Les jours suivants, l’assistante sociale informa la mère que sa progéniture n’était plus en Côte d’ivoire. S’en suivi une plainte du père qui entre temps décida de jouer son rôle parental. L’assistante sociale interpellée par la police de Divo expliqua avoir confié le bébé à une collègue à Abidjan avant d’apprendre à sa mère son décès.

La collègue citée à son tour interpellée, reconnue avoir récupéré l’enfant tout en confirmant la thèse du décès.

Les deux assistantes sociales suspectées d’appartenir à un réseau detrafic d’enfants furent alors été mises aux arrêts.

Pour rappel, le trafic d’enfants dans les maternité du pays est un fléau qui frappe nombre de famille. Si, bien souvent des sages femmes sont mises en cause, dans le cas de cette affaire c’est désormais au tour des assistantes sociales.

Donatien Kautcha, Abidjan

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment