07212017Headline:

Côte d’Ivoire –Interdiction de vente de poulets dans la rue: Voici Les dessous d’une décision

poulet

Les populations doivent se défaire de certaines habitudes alimentaires telles que l’achat de volailles dans la rue (Photo d’archives)

La vente de poulets dans la rue est désormais interdite. Cette mesure qui intervient quelques semaines avant les fêtes de fin d’année, émane de la volonté du gouvernement, à travers le ministère des Ressources animales et halieutiques, de veiller à la qualité des produits avicoles, prisés à cette période de l’année.

Dr Aimé Franck Essoh, coordonnateur du projet d’appui à la production avicole nationale, joint au téléphone hier mercredi 25 novembre, a confié que cette mesure vise à suivre la traçabilité de la volaille vendue sur le marché, surtout à cette période dite de grande consommation. « Il faut qu’on sache d’où viennent ces animaux, s’ils sont oui ou non bien portants », a-t-il expliqué. Depuis des années, on assiste à la vente des poulets sur les trottoirs et dans la rue. « S’il y a des animaux malades, impropres à la consommation, vendus à ces endroits, il y a de fortes chances qu’ils échappent au contrôle vétérinaire », a ajouté Dr Aimé Franck Essoh. La manipulation de ces animaux et la consommation peuvent être à l’origine de certaines maladies autre que la grippe aviaire, transmissibles à l’homme (zoonose) . « Notre souci est de veiller à ce que les animaux proposés à la consommation soient sains », a-t-il soutenu. Il a ajouté que le ministère des Ressources animales et halieutiques, à travers cette mesure, veut mettre fin à la concurrence déloyale faite par les vendeurs de poulets ambulants aux acteurs de la filière avicole, précisément ceux qui sont installés aux points de vente déclarés. Mieux, cette décision émane de la volonté du du gouvernement d’aider les acteurs de la filière à faire plus de profit, mais aussi épargner aux consommateurs une flambée des prix de volailles. Dr Oulaï Jonas, sous- directeur de la Santé animale, a pour sa part déclaré, hier au cours d’une communication téléphonique, que l’accent est mis sur la sensibilisation des acteurs de la filière avicole et des consommateurs dans la mise en œuvre de cette mesure d’interdiction de vente de volailles aux abords des routes. Selon lui, l’offensive médiatique entamée à travers les supports de la presse écrite et audiovisuelle va s’étendre sur plusieurs jours. Cela, afin de mettre consommateurs et vendeurs de volailles au même niveau d’information, et par la même occasion, mettre un terme à certaines habitudes alimentaires. « Que les gens sachent qu’il n’est pas bon d’acheter la volaille ou les animaux dans la rue. Car des personnes profitent de la période de fête pour vendre des animaux malades », a interpellé notre interlocuteur. Dr Oulaï Jonas a ajouté qu’après la sensibilisation, va suivre la répression. Une équipe conjointe constituée par la Direction des services vétérinaires du District d’Abidjan et la Direction régionale du ministère des Ressources animales et halieutiques va traquer ces vendeurs ambulants de volailles. Les volailles saisies dans le cadre de cette opération seront soumises à un contrôle sanitaire. S’il se trouve qu’elles sont malades, l’abatage systématique s’ensuivra. Dans le cas contraire, elles seront offertes aux structures caritatives ou aux prisons pour consommation.

Marcelle AKA

l’inter

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment