08172017Headline:

Côte d’Ivoire : Un dangereux virus sévit dans le parc national de Taï : les chimpanzés décimés, les humains menacés

En Côte d’Ivoire, les chimpanzés sont en danger de mort. La maladie du charbon ou encore l’anthrax menace d’exterminer surtout les chimpanzés du parc national de Taï. Cette maladie bactérienne généralement associée aux climats arides est entrain de décimer, sans bruit, les primates vivants dans  les forêts tropicales et parcs nationaux de pays.

L’anthrax, une maladie bactérienne généralement associée aux climats arides, a décimé les chimpanzés vivant en forêt tropicale dans un parc national de Côte d’Ivoire et pourrait les exterminer complètement. Cette alerte a été lancée par des chercheurs ivoiriens, hier mercredi 2 août.

la maladie du charbon dans le parc national de Taï

Des échantillons prélevés sur des carcasses et des os de mammifères ainsi que sur des mouches à viande dans le parc national Taï de 1989 à 2014 ont révélé que l’anthrax avait provoqué 38% des morts d’animaux, dont celle de 31 des 55 chimpanzés qui avaient fait l’objet de prélèvements.

« Nos simulations (…) suggèrent que la mortalité due à l’anthrax va conduire à un déclin inexorable de la population de chimpanzés du parc national de Taï et à leur possible disparition dans les 150 prochaines années », déclarent les chercheurs.

Résultat de recherche d'images pour "parc national de Taï"

Selon ces scientifiques, ces infections touchant les singes sont souvent des indicateurs de maladies qui peuvent aussi toucher les humains. Parmi les autres victimes figurent d’autres espèces de singes, des mangoustes, des céphalophes et un porc-épic.

par Christ Boli

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment