09212018Headline:

Côte d’Ivoire: Un don de plus 15 millions de Fcfa au Chu de Yopougon

Quatre-vingts flacons de médicaments (facteur VIII et facteur VX) d’une valeur estimée à plus de 15 millions de Fcfa ont été offerts aux hémophiles du Chu de Yopougon par l’entremise de l’Ong Hémophilie Côte d’Ivoire.

C’est le service hématologie du Chu de Yopougon qui a servi de cadre à la cérémonie de remise des médicaments.

Elkhorassani Mohamed, professeur de pédiatrie spécialisé dans les maladies du sang et d’hématologie, par ailleurs, consultant à la Fédération mondiale d’hémophilie et responsable du programme hémophilie au Maroc, chef de délégation, a indiqué que ce don répond à une étroite collaboration avec l’Ong hémophilie Côte d’Ivoire. « Nous voulons créer cet échange avec nos collègues des associations ivoiriennes pour expliquer comment on peut prendre en charge les hémophiles à moindre coût », a-t-il indiqué.

Les médicaments offerts sont en quelque sorte des protéines qui permettent au sang de se coaguler lors d’une hémorragie.

Pour Douhé Eliasson Henriette, vice-présidente de l’Ong Hémophilie Côte d’Ivoire, cette action des Marocains va permettre aux 100 patients hémophiles ivoiriens recensés et déclarés de bénéficier des soins.

« Nous recevons des amis marocains qui viennent prendre nos malades en charge. Les hémophiles ne peuvent pas être circoncis. Et les Marocains ont plus d’expérience en la matière. Ils vont donc circoncire nos enfants hémophiles durant leur séjour », a-t-elle expliqué.

Il faut noter que l’hémophilie est une maladie hémorragique, héréditaire qui se caractérise par un déficit quantitatif et qualitatif en facteur de coagulation VIII ou facteur de coagulation IX.

Elle est rare. Seulement environ une personne sur 10 000 naît hémophile. Il existe deux types d’hémophilie. Il s’agit d’hémophilie A: déficit en facteur VIII de la coagulation. Il est le plus fréquent. Hémophilie B: déficit en facteur IX de la coagulation. Les deux se manifestent de la même manière. Les saignements sont toujours provoqués et prolongés par un choc ou traumatisme. Les saignements peuvent être internes ou externes. La transmission de l’hémophilie est liée au sexe sous le mode récessif.

Le Pr. Sanogo Ibrahim, chef du service d’hématologie clinique du Chu de Yopougon a assisté à la remise du don.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment