06142024Headline:

Guinée : une cinquantaine de pêcheurs victimes d’eruptions cutanées

Plus de 50 pêcheurs de l’État ouest-africain de Guinée ont été hospitalisés pour une affection cutanée inconnue, a déclaré vendredi le porte-parole du gouvernement.

“Nous sommes allés à la mer, nous avons jeté nos filets, nous les avons rentrés, il était environ 2 heures du matin, j’ai vu mes camarades pêcheurs, ils se grattaient, ils se plaignaient de douleurs, mais quand nous avons fini de tirer les filets, j’ai vu que certains d’entre eux avaient des taches sur le corps, ils portaient des gilets,” raconte un des pêcheurs.

Un comité de scientifiques avait prélevé des échantillons d’eau de mer dans les zones suspectes, et ceux-ci étaient en cours d’analyse dans des laboratoires en Guinée et à l’étranger.

De nombreuses rumeurs ont circulé sur les réseaux sociaux quant à l’origine de ce phénomène.

Selon les autorités sanitaires, ces brûlures chimiques seraient dues à un contact avec un agent corrosif apparu en haute mer.

“On a vu dans la presse, surtout dans la presse écrite, que c’est une nouvelle maladie qui est apparue, une maladie mystérieuse, ce n’est absolument pas le cas. C’est une brûlure chimique due au contact avec un agent corrosif apparu sur la haute mer. Nous ne connaissons pas l’origine de ce qui s’est passé mais nous sommes sûrs qu’il s’agit d’une corrosion de la peau due au contact avec ces agents chimiques,” explique Dr Karamba Kaba, chef du service de chirurgie plastique à l’hôpital national de Donka

En attendant les résultats des tests, le gouvernement invite les pêcheurs à la prudence et à éviter les zones de pêche avec une nappe phréatique compacte de couleur ocre.

What Next?

Recent Articles