04042020Headline:

La Côte d’Ivoire prend des mesures de prévention contre le coronavirus

La maladie se transmet d’homme à homme par des gouttelettes de salive à travers les voies respiratoires. Une distance de moins d’un mètre suffit à attraper le Coronavirus. Mais pour l’heure, aucun cas n’a été recensé en Côte d’Ivoire. C’est l’information donnée aux journalistes, par le Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique ce vendredi 21 février à l’Institut National d’Hygiène Publique.

La rencontre initiée par les services de santé avait pour but de présenter de manière succincte le coronavirus qui a fait plus de 2000 morts en Chine avec plus de 80.000 personnes contaminées à travers le monde. Cette maladie classée dans la famille des virus très variés touchant aussi bien l’homme que l’animal est responsable d’infections respiratoires pouvant évoluer de manière fulgurante. Ce qui est actuellement le cas en Chine. Alors les autorités sanitaires en Côte d’Ivoire, après les deux cas d’alerte recensés le 25 janvier puis le 15 février dernier, ont pris toutes les dispositions pour éviter que le virus franchisse les frontières du pays.

« Nous avons pris toutes les dispositions nécessaires pour prévenir le coronavirus encore appelé Covid-19. Si vous allez à l’aéroport International Félix Houphouët Boigny, vous vous rendrez compte que nous avons aménagé un espace pour vite prendre en charge toutes les personnes qui présenteraient des symptômes similaires au coronavirus. C’est dans ce cadre que nous avons réussi à savoir que les deux alertes reçues n’étaient pas des cas avérés. Rassurez-vous, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), dans sa liste de structures capables de détecter et confirmer le coronavirus, a cité l’Institut Pasteur de Côte d’Ivoire. C’est dire que nous sommes en alerte et les agents des frontières terrestres ont même été formés à cet effet » a expliqué le Dr Coulibaly Daouda de l’INHP.

Le coronavirus n’est pas à sa première apparition. Selon les experts sanitaires, le virus a été découvert en 1960. Puis quelques années plus tard en 2003, il a réapparu dans le sud de la Chine avant de s’étendre à plus de 29 pays. Mais cette fois le bilan est déjà alarmant. A l’état d’épidémie, la maladie pourrait passer au stade de pandémie si sa propension n’est pas freinée. Car, il n’existe à ce jour, aucun vaccin contre la maladie. L’absence d’immunité et surtout la promiscuité (proximité entre les hommes), sont des éléments qui favorisent le développement du coronavirus. Alors, le Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique recommande des gestes simples pour éviter de se mettre en danger.

« Il faut éviter le contact étroit avec les personnes souffrant d’infections respiratoires aigües. Il est aussi recommandé de se laver fréquemment les mains, en particulier après un contact direct avec des personnes malades ou leur environnement. Il faut utiliser un mouchoir en papier pour éternuer et tousser et le jeter dans une poubelle. A défaut, éternuer dans le pli du coude puis se laver les mains régulièrement à l’eau et au savon. Maintenant en cas de fièvre, il faut se rendre  dans le centre de santé le plus proche. Car vite détecté, le patient pris en charge peut guérir du coronavirus » a exhorté Dr Chérif du centre des opérations d’urgence à l’INHP.

Le Ministère de la Santé et de l’Hygiène publique a déjà eu à gérer ce genre de situation avec Ebola et surtout la Dengue, qui a été éradiquée. Il assure avoir pris toutes les dispositions pour prévenir le coronavirus qui n’a été détecté qu’en Egypte, sur le continent africain.

7info.ci 

Comments

comments

What Next?

Recent Articles