09282022Headline:

Le Madagascar frappé par une quatrième vague de Covid-19 en plein hiver austral.

Les cas de Covid-19 sont une nouvelle fois en hausse à Madagascar, faisant craindre une quatrième vague alors que l’hiver austral vient de débuter. Avec une couverture vaccinale très faible et la fin des restrictions dues à l’épidémie, les soignants confirment une augmentation même si cela se traduit en peu de formes graves, six mois après la dernière et troisième vague de décembre.

Les autorités recensent 53 cas de contaminations en moyenne chaque jour, contre 4 en moyenne au mois d’avril : d’après les chiffres officiels, les cas de coronavirus sont repartis à la hausse. Et si les chiffres du ministère paraissent infimes, les retours des soignants dans les hôpitaux confirment cette augmentation.

« À Antananarivo, il n’y a pas de problème de prise en charge dans les hôpitaux. Les patients affluent, mais dans la pratique, il y a très peu de formes graves, nuance le docteur Eric Andrianasolo, président de l’ordre des médecins. C’est différent de la troisième vague. Nous sommes en plein hiver, il y a aussi d’autres pathologies associées. »

Autre enjeu de cette quatrième vague de coronavirus : seulement 4,3 % de la population malgache est vaccinée, avec un taux d’utilisation des doses de 35 % seulement, d’après les chiffres du ministère de la Santé. Ce dernier annonçait fin avril en avoir jeté 800 000 à cause de la date limite d’utilisation.

Les gestes barrières ne sont plus obligatoires, tout comme les restrictions de rassemblement.

Philippe Dussart, le directeur de l’Institut Pasteur, préconise quant à lui le recours à la vaccination comme meilleure protection contre le virus et ses formes graves, même deux ans après le début de la pandémie.

Depuis mars 2020, le coronavirus a fait 1 400 morts et près de 66 000 contaminations, d’après les statistiques officielles malgaches.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles