07232018Headline:

Les 10 raisons étonnantes qui empêchent une femme de tomber enceinte

Synonyme de joie et d’épanouissement, la grossesse est une étape privilégiée pour chaque couple en désir d’enfants. Cependant, tomber enceinte n’est pas toujours chose aisée et certaines femmes doivent se battre pour réussir à concevoir. Mais, qu’est-ce qui empêche ces femmes de vivre une grossesse ?
De multiples raisons connues sont à l’origine d’une infertilité au sein du couple comme l’âge ou l’erreur de datation quant à la période d’ovulation. Mais, ce n’est pas tout, ces 10 autres raisons sont à l’origine d’une infertilité, découvrez-les !

Le stress
Le facteur stress est à l’origine de bons nombres de troubles physique et psychique. D’ailleurs, le stress diminue significativement la fertilité selon une étude de l’Université de Colombus (Ohio). Les chercheurs ont évalué l’état de stress de plus de 370 femmes ainsi que le temps mis avant d’être enceintes et ils ont constaté l’effet négatif du cortisol, c’est-à-dire l’hormone du stress, sur la fertilité. Alors mesdames, relaxez-vous, à l’aide du yoga et/ou de la méditation par exemple, si vous souhaitez tomber enceinte.

Le poids
Le poids a un rôle essentiel en ce qui concerne les chances de reproduction d’un couple. En effet, une variation de poids importante, c’est-à-dire une prise ou une perte de poids, peut être à l’origine d’une infertilité. À noter que la graisse corporelle a un effet négatif sur la production de l’hormone essentielle à l’ovulation chez la femme ainsi qu’à la production spermatique chez l’homme. C’est pourquoi, un poids sain augmentera vos chances de concevoir.

La pollution
La pollution de l’air aurait un impact négatif quant à la qualité du sperme, et donc de la fertilité, selon une étude réalisée par l’Université de Hong-Kong. En outre, les perturbateurs endocriniens constituent actuellement l’un des premiers facteurs de baisse de la fertilité chez les hommes. Ainsi, veillez à contrôler la qualité de votre environnement, et notamment votre intérieur, et les produits que vous utilisez afin de mettre toutes les chances de votre côté.

Les substances néfastes
Tabac, alcool, drogues, médicaments font partie des produits qui limitent la fertilité chez l’homme et chez la femme. Il est donc conseillé, en cas de désir d’enfant et pour préserver sa santé, de limiter voire supprimer ce type de substances néfastes.

L’alimentation
Au même titre que les fluctuations de poids, le contenu de votre assiette joue un rôle important dans votre réussite pour tomber enceinte. Une mauvaise alimentation provoque une infertilité, c’est pourquoi il est essentiel d’adopter une alimentation équilibrée, qui aide à coordonner la production d’hormones (œstrogènes et progestérone) et qui offre les nutriments essentiels au bon déroulement d’une grossesse dont la vitamine B9 et le calcium.

Les maladies
Outre les troubles psychiques ou le mode de vie, l’infertilité est liée à différentes maladies. Le diabète, l’obésité, l’insuffisance rénale, les maladies sexuellement transmissibles, l’endométriose, les lésions des trompes de Fallope sont des maladies qui causent l’infertilité. Par conséquent, un dépistage précoce de ces maladies, et leur traitement si possible, améliore la fertilité et facilite la décision quant aux options possibles pour procréer.

La qualité du sperme
Pour qu’une femme puisse tomber enceinte, son partenaire doit être en bonne santé tout comme ses spermatozoïdes. En effet, la qualité du sperme est nécessaire pour augmenter les chances de se reproduire. Alors, en cas d’infertilité, un spermogramme, c’est-à-dire un examen médical pour analyser la qualité du sperme, est réalisé. À noter que différents facteurs causent un sperme de mauvaise qualité dont l’alimentation et la consommation de substances néfastes.

La qualité de la glaire cervicale
Si la qualité de la glaire cervicale n’est pas bonne, à cause de troubles hormonaux, d’infections ou de médicaments, elle peut être un obstacle à la grossesse. Ainsi, si un couple a des difficultés à avoir un enfant, un test de Hünher est réalisé. Il permet d’analyser le comportement des spermatozoïdes dans la glaire cervicale à la suite d’un rapport sexuel.

Le groupe sanguin
D’après une étude réalisée par l’Université Yale et l’Albert Einstein College of Medicine de New York, le groupe sanguin aurait une influence sur les chances de tomber enceinte. Selon les chercheurs, les femmes du groupe sanguin de type O, dont le taux d’hormone folliculo-stimulante (FSH) est supérieur à 10, ont plus de difficultés à avoir un enfant car elles ont moins d’ovules, comparées à celles du groupe A.

10. L’utilisation du lubrifiant

Le lubrifiant entrave l’action de la glaire cervicale mais il amoindrit également la qualité du sperme car les ingrédients chimiques présents dans le lubrifiant affaiblissent la mobilité des spermatozoïdes. En outre, la salive contient des enzymes digestives ayant le même impact et les huiles minérales diminuent la capacité des gamètes mâles à pénétrer l’ovule. Optez simplement pour des préliminaires prolongés !

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment