01172018Headline:

Les scientifiques ont découvert une maladie dont souffrent les femmes qui ne font plus l’amour


Il est indéniable qu’une vie sexuelle épanouie et saine a beaucoup de bienfaits sur la santé, notamment par un renforcement de l’immunité, la réduction du stress et de la pression sanguine. Et comme tout organe qui ne fonctionne pas régulièrement, le vagin peut être sérieusement impacté par la rareté des rapports sexuels, selon une récente recherche !
Une nouvelle recherche révèle que le vagin peut «dépérir» si vous n’en prenez pas soin avec une bonne hygiène intime et des rapports sexuels réguliers. C’est ce qu’on appelle une atrophie vaginale, une condition commune qui amincit les parois du vagin. Ce problème médical peut entraîner une diminution de la lubrification vaginale, une sensation de brûlure, des démangeaisons, une difficulté à uriner et de la douleur pendant les rapports sexuels, mais ce n’est pas une infection sexuellement transmissible.

Selon la Mayo Clinic aux États-Unis, la probabilité d’atrophie vaginale est plus élevée chez les femmes qui ont été traitées pour le cancer, en particulier chez celles qui ont eu un traitement hormonal pour le cancer du sein.
Et même si cela peut être un problème pour les femmes de tout âge, il est plus susceptible d’affecter les femmes ménopausées.

Quelles sont les causes de la maladie ?
L’atrophie vaginale est généralement causée par une diminution de la production de l’hormone sexuelle féminine, l’œstrogène.
L’œstrogène est la principale hormone qui régule le cycle menstruel d’une femme et contrôle l’ovulation. Elle est également responsable de l’épaississement de la paroi vaginale et provoque la libération des muqueuses une fois qu’une fille atteint la puberté. Donc, quand le corps produit moins d’œstrogène que la normale, les parois du vagin peuvent devenir minces et sèches.

Le tabagisme affecte la circulation sanguine, ce qui fait que le vagin et les autres tissus ne reçoivent pas assez d’oxygène. Il réduit également les effets de l’œstrogène.

Quoi faire ?
Cela peut sembler suffisant pour vous empêcher d’avoir des rapports sexuels pour de bon, mais des orgasmes réguliers avec votre partenaire peuvent réellement conjurer les symptômes désagréables.
La clé est l’augmentation du flux sanguin vers vos parties génitales lorsque vous jouissez, cela fonctionne presque comme une «séance d’entraînement» pour vos parties intimes.

Louise Mazanti, une sexothérapeute basée à Londres, a déclaré : “Il est très important que nous ayons une vie sexuelle saine avec un partenaire ou avec nous-mêmes. Les gens disent très souvent qu’ils n’ont pas de vie sexuelle car ils n’ont pas de partenaire, mais ils oublient d’avoir des relations sexuelles avec eux-mêmes.”

Il s’agit d’utiliser le massage et de toucher le tissu pour qu’il devienne vivant au niveau du vagin, le sang coule et le tissu devient élastique. L’augmentation du flux sanguin augmente l’apport d’oxygène dans le vagin, ce qui signifie qu’il est moins susceptible de devenir enflammé, mince ou sec.
Selon Mazanti, si les cellules ne reçoivent pas assez d’oxygène, elles ne peuvent pas éliminer les déchets du tissu, ceci peut provoquer une inflammation qui conduit à des problèmes tels que l’atrophie vaginale.
Une accumulation de toxines peut également empêcher les nutriments vitaux d’atteindre les cellules, ce qui peut laisser le tissu légèrement plus faible et plus mince.

Des conséquences psychiques
Selon Mazanti, le fait de ne pas avoir des relations sexuelles n’est pas seulement un problème physique, il peut avoir des effets secondaires graves sur la santé mentale d’une personne.

Elle a ajouté : «Lorsque votre capacité et votre désir à avoir des rapports sexuels diminue, c’est un changement important. Vous commencez à vous poser des questions : “qui suis-je maintenant si je ne suis pas sexuellement la femme que j’étais auparavant ?”
Cela peut causer la dépression, une crise d’identité voire une profonde réflexion d’une nature existentielle.

Comment l’atrophie vaginale peut-elle être traitée ?
Les crèmes hydratantes et les lubrifiants vaginaux peuvent être utilisés pour traiter la sécheresse et aider à améliorer votre vie sexuelle.
Vous devrez peut-être appliquer une crème hydratante tous les deux à trois jours, mais les effets durent généralement plus longtemps que le lubrifiant.
Un lubrifiant est principalement utilisé pour rendre les rapports sexuels plus faciles et plus agréables.
Si les symptômes ne s’améliorent pas, une consultation d’un médecin spécialiste est nécessaire.

Par : Noam Therapie

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment