06242024Headline:

Lutte contre les cancers du sein et du col de l’utérus: La Jci Abidjan Ivoire en première ligne dans la sensibilisation

Malgré les progrès de la médecine, les cancers du sein et du col de l’utérus continuent leur progression dévastatrice dans le monde et en particulier en Côte d’Ivoire, où on a dénombré 2067 cas pour le cancer du col de l’utérus et 3306 pour le cancer du sein en 2020, selon l’Oms.

La Jeune chambre internationale (Jci) Abidjan Ivoire, l’un des démembrements les plus actifs d’Abidjan de la Jci, cette organisation à but non lucratif de jeunes citoyens engagés dans la responsabilité sociétale de sorte à créer un impact dans leurs communautés, fait partie de ces organisations de la société civile en première ligne dans la lutte depuis 2016.

Elle a organisé les 9 et 10 mars 2023, dans le village d’Anoumanbo, une campagne de sensibilisation, de dépistage et de vaccination gratuits contre ces deux maladies, avec la collaboration des partenaires que sont la Fondation Boa et l’Ong Hope Life.

La délégation de la Jci Abidjan Ivoire à sa tête Richard Boidy (6e à partir de la gauche) a reçu un bel accueil de la part des autorités du village d’Anoumanbo. (Ph: Dr)
« Après plusieurs communes d’Abidjan que nous avons déjà sillonnées comme Yopougon, Cocody et Bingerville, pour cette année, nous envisageons dépister gratuitement 1500 femmes de la commune de Treichville qui est notre priorité, et des localités environnantes dont le village d’Anoumanbo à Marcory », a déclaré le président 2023 de la Jci Abidjan Ivoire, Richard Boidy.

Depuis 2016 qu’elles ont commencé, les séances de sensibilisation de la Jci Abidjan Ivoire ont touché plus de 15 000 femmes dont plus de 5 000 femmes ont été dépistées.

Chaque année, selon l’Oms, plus de 311 000 femmes meurent du cancer du col de l’utérus, avec 69% des décès enregistrés dans les pays en développement. Et ce chiffre devrait connaître une progression pour atteindre 460 000 décès par an d’ici à 2040, à moins que des mesures préventives ne soient mises en œuvre rapidement.

En effet, le cancer du col de l’utérus est évitable par la vaccination et traitable par la détection précoce, d’où l’importance de la sensibilisation et surtout du dépistage.

What Next?

Recent Articles