12192018Headline:

Lutte contre les déchets plastiques et la pollution: Voici la réponse du gouvernement

Dans le cadre de la quinzaine nationale de l’environnement, des journées scientifiques ont ouvert leurs portes, le jeudi 7 juin 2018. A la Bibliothèque nationale, au Plateau, où se tiennent ces différentes rencontres, plusieurs thématiques sont inscrites à l’ordre du jour.

Il s’agit du combat contre la pollution plastique à l’érosion côtière et l’impact du mercure en passant par le cyanure sur l’environnement. Il est question pour les experts et les partenaires d’expliquer au public les dangers liés aux actes posés par les humains. Ils profitent également pour sensibiliser et informer les participants sur les actions à mener pour préserver l’environnement et le cadre de vie. A la cérémonie d’ouverture de ces journées, Kouadio Parfait, conseiller technique de la ministre de la Salubrité, de l’Environnement et du Développement durable, a déroulé la politique du gouvernement ivoirien en matière de lutte contre les déchets plastiques et la pollution. Retenons des explications du représentant de la ministre Anne désirée Ouloto que le gouvernement ivoirien veut renforcer ses actions de lutte contre les déchets plastiques et la pollution.

Les assises de ces journées, a indiqué M. Kouadio, se présentent donc comme une lucarne pour les experts, les universitaires, les collectivités et le secteur privé d’apporter des pistes ou des solutions à la problématique de l’agression de l’environnement. « Elles permettront de relever les défis, les opportunités pour un développement plus harmonieux de notre nation », a souligné le représentant de la ministre. « Le premier plastique à jeter de notre vie, relève des sacs, des pailles, des bouteilles jetables… », a révélé, pour sa part, Angèle Luh, chef du Bureau Afrique de l’Ouest du Programme des Nations Unies pour l’Environnement (Pnue).

« Nous sommes devenus dépendant de l’usage de ces plastiques à usage unique. La pollution par les plastiques est devenue un des plus grands défis environnementaux. Conjuguons nos efforts pour combattre les déchets plastiques », a-t-elle poursuivi, avant de saluer la tenue de ces journées dont elle attend impatiemment les perspectives scientifiques. Angèle Luh peut compter sur Dr Gustave Aboua, le président du comité scientifique, pour obtenir les résolutions qui seront prises au terme des assises. Il s’est, en effet, félicité de la dynamique amorcée par la Côte d’Ivoire qui a compris que ”la science doit être un carburant essentiel pour la résolution des problèmes environnementaux”.

 

imatin.net

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment