11202018Headline:

Même propres, vos sous-vêtements regorgent de microbes !

Il existe des règles strictes pour entretenir ses sous-vêtements. Véritables nids à microbes, les laver régulièrement n’est pas suffisant. Près de 10 000 bactéries vivantes survivent à la machine à laver, augmentant ainsi les risques d’infections, révèle une nouvelle recherche.

 

D’après une étude menée par la principale société de nettoyage britannique Dr Beckmann et publiée par Good Housekeeping Institute, les sous-vêtements grouillent de germes. Les résultats des analyses ont alors révélé que près de 10 000 bactéries vivantes séjournaient au fond d’une culotte propre.

Laver ses sous-vêtements à la bonne température

Pour éliminer les microbes et éviter leur prolifération, il est vivement conseillé de nettoyer ses sous-vêtements à 60°C voire 90°C s’ils sont en coton. Une étude de l’Institut Pasteur a révélé que les textiles lavés à 30°C contenaient 10 fois moins de micro-organismes qu’avant lavage, les textiles lavés à 40°C en contiennent 500 fois moins. Cependant, il existe des lessives désinfectantes ultra efficaces, qui viennent à bout des bactéries même à 30°C sans abîmer la lingerie.

Un examen effectué par la marque Dr Beckmann a également révélé la présence de plus d’un million de bactéries dans seulement deux cuillères à soupe d’eau d’une machine à laver. Pour éviter la profusion des microbes, il est important d’entretenir régulièrement sa machine à laver. Une fois par mois, un lavage à chaud sans lessive ni vêtements et un nettoyage régulier des filtres et joints de l’appareil permettent de réduire la quantité de microbes. Il est également recommandé de laisser la porte de la machine à laver ouverte après chaque lavage afin de laisser l’air circuler. Le site britannique Good Housekeeping Institute recommande d’essuyer le tiroir à lessive de la machine à laver après chaque utilisation et de le nettoyer à de l’eau chaude tous les deux mois.

Faire sécher ses culottes au soleil

Les micro-organismes présents dans les sous-vêtements permettraient aux acariens et à la bactérie Escherichia coli d’y prospérer. Le guide GHI souligne donc l’importance de se débarrasser de ces bactéries pour des raisons de santé, notamment afin de réduire le risque d’allergies et d’infections des voies urinaires. Pour faire disparaître les micro-organismes qui pullulent dans les sous-vêtements, il faut faire sécher son linge en plein air. Au contact du soleil, les bactéries, ne supportant pas les UV, seront anéanties.

Selon Philip Tierno, professeur de microbiologie à l’université de New York, interviewé par le Huffington Post UK, il est important de laisser ses sous-vêtements sécher au soleil. Autre conseil du spécialiste : renouveler ses sous-vêtements tous les ans pour éviter de laisser s’installer les bactéries. Seuls bémols : cela n’est ni écolo ni très économique !

 

Imatin

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment