04042020Headline:

Ministère du Tourisme et des Loisirs: dans la perspective de « Abidjan Medical City », le personnel féminin sensibilisé et dépisté des cancers du sein et du col de l’utérus

Dans le prolongement de l’opération « Octobre Rose », le Ministère du Tourisme et des Loisirs à travers sa Direction des Ressources humaines a organisé une conférence ponctuée d’une séance de dépistage, sur le thème « Les femmes du Ministère du Tourisme et des Loisirs face aux défis du cancer de sein et du col de l’utérus ».

Représentant le Ministre du Tourisme et des Loisirs, Siandou Fofana, à la conférence portant sur le thème« Les femmes du Ministère du Tourisme et des Loisirs face aux défis du cancer de sein et du col de l’utérus »ce jeudi 5 décembre, à l’immeuble Sciam d’Abidjan-Plateau, M. Camille Kouassi ; son Directeur de cabinet, a insisté sur l’opportunité et l’enjeu d’une telle initiative. Action, portée par la Directrice des Ressources humaines du Ministère, Florentine Assari.

A juste titre donc, des membres du cabinet, aux agents des structures sous-tutelles et directions rattachées, en passant par les directions régionales et départementales du Tourisme et des Loisirs ont suivi avec un intérêt certain la conférence, requis des précisions au spécialiste et participé massivement à la séance de dépistage.
Pour en revenir au contenu de la conférence dite par Dr Henri-Jacques Akaffou, oncologue en service au Centre national de radiothérapie Alassane Ouattara du CHU de Cocody, il indiquera que « le cancer du col de l’utérus est après le cancer du sein, un des cancers les plus fréquents chez la femme. Il est responsable de près de 2059cas par an en Côte d’Ivoire, alors qu’environ 95 % pourraient être évités grâce à un dépistage régulier » notamment par la mammographie, l’échographie mammaire, la palpation et, plus généralement, par une hygiène de vie, en ce qui concerne le sein. Quant au cancer du col de l’utérus, il est généralement détecté lors du bilan gynécologique annuel ou au cours de la surveillance médicale d’un état inflammatoire. Aussi, le vaccin dès l’âge de 9ans pour les petites filles reste le meilleur moyen préventif selon Dr Akaffou.

Selon Camille Kouassi, « faire du tourisme le 3e pôle de développement économique et social de la Côte d’Ivoire, en atteignant plus de 5 millions de touristes internationaux d’ici 2025 », et plaçant le pays dans le peloton de tête des destinations africaines ne saurait se faire sans des ressources humaines de qualité, bien informées et en très bonne santé. D’autant plus qu’avec son projet « Abidjan Medical City », ce sont quelque 40 000 touristes médicaux annuels que la Côte d’Ivoire accueillera, dans sa première phase, avec des spécialités diverses et offres de séjours sur mesure.
Et qui, du point de vue du Directeur de cabinet, rime avec, dans la mise en œuvre de la stratégie de développement touristique du pays, « Sublime Côte d’Ivoire », l’ambition defaire d’Abidjan un hub médical, à travers « Abidjan Medical City », l’un des 9 projets structurants de ladite stratégie ».

Lire sur abidjan.net

Comments

comments

What Next?

Recent Articles