09282022Headline:

Odeur de transpiration : astuces et remèdes naturels pour s’en débarrasser

Les odeurs liées à la transpiration sont causées par plusieurs facteurs. Pour éviter ce désagrément parfois difficile à gérer au quotidien, nous vous livrons des remèdes et astuces naturelles pour (enfin) vous en débarrasser.

Avec l’arrivée de l’été entre autres, on peut transpirer un peu plus que d’habitude. C’est un processus naturel indispensable à l’organisme. Il permet d’éliminer les toxines, d’hydrater la peau et de maintenir le corps à une température stable. Plusieurs facteurs peuvent provoquer la transpiration, lorsque la température corporelle augmente et en cas de stress et d’émotions fortes. Il existe aussi des mécanismes de transpiration qui fonctionnent anormalement, dans ce cas il est important de voir un médecin.

Quand est-ce que la transpiration sent mauvais ?
Les mauvaises odeurs proviennent de la dégradation de la sueur par les bactéries naturellement présentes à la surface de la peau. Plusieurs possibilités existent pour éviter ce phénomène, notamment l’utilisation d’un déodorant, l’application de produits naturels ou bien l’éviction de certaines habitudes alimentaires. Voici les astuces et autres remèdes pour lutter contre l’odeur de transpiration.

Comment se débarrasser de l’odeur de transpiration ?

Misez sur le bicarbonate de soude
Le bicarbonate de soude est bactériostatique : il empêche donc les bactéries de se développer, alors que celles-ci sont responsables des mauvaises odeurs. Avec une petite serviette ou un gant de toilette, humectez un coin que vous trempez ensuite dans la poudre. Frottez délicatement contre les aisselles. Vous pouvez y ajouter de l’huile essentielle comme l’arbre à thé ou le palmarosa, cela permet de donner un parfum agréable et d’améliorer l’effet antibactérien.

Consommez de la sauge
Elle est souvent proposée pour soulager les digestions difficiles, certaines inflammations ainsi que la transpiration. Astringente et antiseptique, elle équilibre la température corporelle et aide à réduire les sueurs excessives parce qu’elle régule les glandes sudoripares. Vous pouvez par exemple la boire en tisane le matin et le midi, ou en gélules comme un complément alimentaire.

Utilisez du concombre
Grâce à son effet astringent, il resserre les pores et aide ainsi à réduire la production de transpiration. Frottez une rondelle sous les aisselles. Son plus ? Sa fraîcheur est agréable.

Appliquez du gel d’aloe vera
C’est la plante idéale car elle hydrate et freine le développement des bactéries responsables des mauvaises odeurs. Appliquez le gel chaque matin sur les aisselles propres et sèches.

Pensez au vinaigre de cidre
Ses qualités antibactériennes et sa capacité à réguler la transpiration font de lui un allié de taille. Imbibez un linge de vinaigre de cidre et tamponnez délicatement les aisselles avec. Puis rincez à l’eau claire au bout de 5 à 10 minutes.

Choisissez des déodorants naturels
Les formules anti-transpirantes conventionnelles contiennent parfois des ingrédients controversés, comme les sels d’aluminium, des parabens, des conservateurs pointés ainsi que des alcools. Face à cette problématique, de nombreuses marques ont décidé de proposer des compositions plus naturelles, plus respectueuses de l’environnement et de la peau.

Composées d’extraits végétaux mais aussi d’huiles essentielles et autres ingrédients d’origine naturelle, ces produits sont utiles pour éviter les mauvaises odeurs et absorber la transpiration. À la différence des formules classiques, ils respectent le processus naturel de la transpiration sans l’altérer. Ils limitent la prolifération bactérienne.

Vous pouvez aussi essayer de faire votre déodorant fait maison avec du beurre de karité, du bicarbonate de soude et de la poudre d’arrow-root, matifiante et absorbante. Appliquez une légère couche de pâte le matin sur vos aisselles.

Evitez certains plats et boissons
Les odeurs corporelles varient en fonction de ce que l’on consomme. Par ailleurs, certains aliments ingérés augmentent la chaleur du corps ce qui va amplifier la quantité de sueur sécrétée, c’est par exemple le cas pour les plats épicés. Et comme une partie de ce que l’on mange et boit est éliminée par la transpiration, les aliments et boissons odorantes vont forcément influencer les odeurs corporelles. Sont ainsi à éviter :

  • La viande rouge et la charcuterie : une étude parue en 2006 dans la revue Chemical Senses, indiquait que l’odeur des volontaires ayant un régime sans viande était “significativement plus attrayante, plus agréable et moins intense” que celle des autres.
  • L’asperge : un acide présent dans cet aliment libère du soufre pendant la digestion.
  • L’alcool : comme le corps traite l’alcool comme une toxine et que le foie ne peut pas tout métaboliser, le corps s’en débarrasse par l’urine, la respiration et la sueur.
  • L’ail : quand on le hache, des composés sont produits et l’un d’eux met plus de temps à se décomposer. Il est alors excrété par la sueur et l’urine, mais aussi la transpiration.
  • L’oignon : lui aussi contient des composés soufrés qui provoquent une odeur particulière lors de la transpiration.

Portez les bons vêtements
Misez sur des vêtements en fibres naturelles et non synthétiques, car ces derniers ont tendance à apporter de la chaleur et ne sont pas respirants. Alors que le coton ou le lin sont absorbants et permettent une bonne régulation thermique de la peau. Vous pouvez aussi miser sur le bambou, le chanvre ainsi que la soie. Préférez des coupes larges pour être encore plus confortable.

Melv

Comments

comments

What Next?

Recent Articles