10242020Headline:

Poste de Directeur OMS Afrique – l’Ivoirienne N’dri-Yoman battue par la candidate du Botswana

Matshidiso Rebecca Moeti

Le processus de désignation du nouveau Directeur régional de l’Oms pour Afrique s’est soldé dans la matinée de ce mercredi 05 novembre 2014 à Cotonou, par le sacre de Docteur Matshidiso Rebecca Moeti d’origine botswanaise, succédant ainsi à l’Angolais Dr Luis Sambo Gomes qui est au terme de deux mandats consécutifs de 10 ans à ce poste.

Dr Matshidiso Rebecca Moeti. C’est la nouvelle patronne du Bureau régionale de l’Organisation mondiale de la santé (Oms) pour l’Afrique. Tel est le verdict du Comité régional de l’Oms pour l’Afrique qui tient depuis lundi à Cotonou sa 64ème session, rendu public par la présidente du présidium, la ministre de la santé du Sénégal, Awa Marie Coll Seck. La candidatebotswanaise, Directrice régionale adjointe de l’Oms pour l’Afriquejusqu’en mars 2014, y est parvenue devant quatre autres postulants à savoir professeur Dorothée Akoko Kindé-Gazard du Bénin, professeur Thérèse Aya N’Dri-Yoman d’origine ivoirienne, la malienne Dr Fatoumata Nafo-Traoré et Dr Jean Marie Okwo-Bele de la République démocratique du Congo. C’est à l’issue d’un long processus électoral marqué par une phase d’entrevues la veille et puis un scrutin tenu dans la matinée de ce mercredi 05 novembre 2014 à la grande salle rouge du Palais des congrès de Cotonou. «Un processus juste et équitable» confie la Directrice générale de l’Oms, Dr Margaret Chan après le vote.

Dans sa première déclaration après cette victoire, Dr Matshidiso Moeti s’est dite  consciente de ce que la mission est lourde. Sur ce, elle a pris l’engagement de travailler avec tous les autres candidats pour relever les gros défis de santé qui attendent la région africaine. Elle déclare que nul ne sera de trop dans ce combat destiné à garantir le meilleur pour la population africaine en matière de santé. Pour cet engagement, elle a reçu les félicitations de la Directrice générale Oms qui dit espérer qu’elle va honorer cette première parole. Et elle peut déjà compter sur la collaboration de la Directrice générale qui a affirmé son engagement à collaborer avec elle. Car, confie Dr Margaret Chan, «Nous sommes là après tout, pour rendre le monde meilleur ; nous sommes là pour la population».

La nouvelle Directrice régionale peut également compter sur le soutien de son prédécesseur, Dr Luis Sambo Gomes qui s’est dit disponible et prêt à travailler avec elle pour la transition mais aussi durant son mandat. «C’est avec plaisir que je servirais encore l’Afrique et le monde» confie le Directeur sortant. A noter que Dr Luis Sambo Gomes a été fait Directeur régional honoraire au cours de cette session.

Les engagements de collaboration avec la nouvelle directrice régionale, sont également les vœux  des autres candidats.

Reste que la proposition ainsi faite par le Comité régional soit entérinée par le Conseil exécutif de l’Oms en janvier 2015 pour que Dr Matshidiso Rebecca Moeti prenne fonction le 1er février prochain pour cinq ans.

Dr Matshidiso Moeti : …Travailler pour améliorer l’expertise du système de santé africain

« Je remercie tous les Etats membres de m’avoir choisie, d’avoir placé cette confiance en moi et en mon pays. Ma première priorité, je promets de travailler avec tous les Etats membres africains, tous les 47 pays avec qui nous travaillons dans cette région africaine. Deuxièmement, nous allons travailler pour améliorer l’expertise du système de santé africain parce que c’est à travers ce système que les gouvernements sont capables de livrer le service de prévention très important et  aussi des services curatifs pour des maladies. Nous allons faire un fort plaidoyer pour que le secteur de la santé en Afrique soit mieux financé par les Etats membres eux-mêmes mais aussi par les partenaires internationaux. Ça, c’est la base de tout ce que les Etats membres vont essayer de faire. Ensuite, les infrastructures, les ressources humaines, nous allons essayer de compléter le travail des Objectifs du millénaire pour le développement et aussi faire face à l’épidémie des maladies non transmissibles…»

Comments

comments

What Next?

Recent Articles