06182018Headline:

Pourquoi mange-t-on trop salé ? La science a la réponse

Des chercheurs allemands ont (peut-être) découvert pour quelle raison certaines personnes ont systématiquement besoin de remettre du sel dans leur assiette.

Nous ne sommes pas tous égaux face au sel. Si certaines personnes se contentent d’une petite pincée dans leur assiette, d’autres vont systématiquement re-saler tous leurs plats. Problème : la surconsommation de sel est mauvaise pour la santé. Au-delà de 12 grammes de sel par jour, le risque d’hypertension artérielle, d’insuffisance cardiaque, d’ostéoporose ou encore de diabète de type 2 grimpe en flèche.

Des chercheurs de la University of Munich (en Allemagne) ont peut-être découvert pour quelle raison certaines personnes ont besoin de mettre davantage de sel dans leur alimentation. En réalité, expliquent-ils dans la revue spécialisée Journal of Agricultural and Food Chemistry, tout se jouerait au niveau de la salive.

UNE ENZYME RESPONSABLE DE LA SENSIBILITÉ AU SEL

Les chercheurs allemands ont travaillé avec un petit groupe de 31 volontaires, auxquels ils ont fait passer des tests afin de définir leur sensibilité au sel. Ensuite, grâce à différentes techniques, ils ont analysé la composition de la salive des participants. Verdict ? Les volontaires qui étaient les plus sensibles au sel (ceux qui re-salaient le moins leurs plats, donc) présentaient des taux d’endopeptidases plus élevés que les autres.

Les endopeptidases sont des enzymes dont le rôle est de « découper » les protéines apportées par l’alimentation. L’hypothèse des chercheurs est donc la suivante : ces enzymes pourraient modifier la manière dont le sodium est assimilé par l’organisme en accroissant artificiellement le nombre de molécules absorbées par les cellules. Autre hypothèse : ces enzymes décupleraient le goût du sel… ce qui nous éviterait de saler davantage notre assiette. Et protégerait notre santé.

Source/topsante

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment