04232024Headline:

San Pedro : Un groupement de défense sanitaire pour ruminants installé

La Direction des services vétérinaires (Dsv) du ministère des Ressources animales et halieutiques (Mirah) a mis en place le Groupement de défense sanitaire (Gds) pour la filière ruminant à San Pedro.

C’était à la faveur d’un atelier de formation organisé sur place, du 26 au 27 février 2024, à l’intention des éleveurs et acteurs des secteurs bovin, ovin et caprin, appartenant à des associations ou coopératives du département.

Objectif, renforcer leurs capacités dans la maîtrise des risques sanitaires en élevage par la prévention. Cela, à travers la création de Gds qui sont des mécanismes d’alertes précoces visant à contribuer efficacement à la lutte contre les principales pathologies animales.

Une action qui bénéficie de l’appui technique et financier de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (Fao), par le canal du Centre d’urgence de lutte contre les maladies animales transfrontalières (Ectad).

L’Ectad est un programme de la Fao financé par l’Agence des États-Unis pour le développement international (Usaid).

Son rôle est de planifier et de mettre en œuvre les programmes d’urgence et de développement de la Fao en matière de santé animale. Il intervient dans plus de 37 pays pour la prévention et la lutte contre les maladies animales, dans le cadre de l’approche « Une seule santé ».

Coordonnatrice nationale de l’Ectad, Amy Dongo, a indiqué que l’union de la Fao et de l’Usaid autour de la Dsv pour la création de Gds, s’explique par l’émergence, ces dernières années, d’épizooties comme le Covid-19, la grippe aviaire et la fièvre aphteuse.

Selon la coordonnatrice nationale, ces maladies animales ont mis en évidence l’insuffisance de la maîtrise des risques sanitaires par les éleveurs.

Pour elle, les Gds constituent, par conséquent, des outils centraux et incontournables pour l’amélioration de l’état sanitaire de l’élevage en Côte d’Ivoire.

 

What Next?

Recent Articles