10242018Headline:

Santé: Voici le plan d’action 2018-2019, entre la Côte d’Ivoire et les Etats-Unis, pour lutter contre le Paludisme.

Les États-Unis en collaboration avec le Programme National de Lutte contre le Paludisme (PNLP) ont présenté le vendredi 21 septembre 2018, en présence du Directeur Général de la Santé Pr. Dagnan N. Simplice, le cadre des interventions de la stratégie nationale de lutte contre le paludisme en Côte d’Ivoire qui seront appuyées dans le cadre de l’initiative présidentielle américaine contre le paludisme (PMI).

Cette présentation faite aux différentes parties prenantes de la lutte contre cette endémie, s’est focalisée sur les actions pour les années fiscales 2018 et 2019 développées conjointement par le PNLP et PMI à travers, l’Agence Américaine pour le Développement International (USAID) et les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC).

Ces plans d’action sont le fruit de deux semaines de travail marquées par des rencontres avec les autorités du ministère de la santé et les agences de mise en œuvre de PMI.

Pour rappel, la contribution du gouvernement américain au Fonds mondial et PMI représente 40% des investissements de lutte contre le paludisme au niveau mondial.

Au cours des 10 dernières années, la contribution du gouvernement américain, à travers la PMI, a sauvé la vie de près de deux millions d’enfants en Afrique subsaharienne, selon une étude indépendante publiée en 2017.

PMI apporte aussi des investissements transversaux sur la chaîne d’approvisionnement, le renforcement des systèmes de santé, la communication pour le changement social et comportemental, la surveillance, le suivi-évaluation; et la recherche opérationnelle.

Les plans opérationnels discutés entre les parties Ivoiriennes et américaines seront revus et approuvés par les autorités de PMI à Washington d’ici novembre 2018.

Dirigé par l’Agence Américaine pour le Développement International (USAID) et mis en œuvre conjointement avec les Centres Américains de Contrôle et de Prévention des Maladies (CDC), PMI investi en 2018, et investira durant les deux prochaines années 2018 et 2020 plus de 13 milliards de francs CFA (25 millions de dollars américains) par an.

Le paludisme est la première cause de consultation et d’hospitalisation en Côte d’Ivoire. Il est responsable de 40% des causes d’absentéisme en milieu scolaire et professionnel, et de 50% de perte de revenu agricole. Le paludisme est aussi la cause de 33% de décès en milieu hospitalier.

 

afriikmag.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment