07182018Headline:

Santé: Voici pourquoi les femmes sont plus à risque aux MST…

Un médecin, le Dr David Bawa, affirme que les femmes sont plus sujettes aux maladies sexuellement transmissibles (MST) en raison de leur anatomie.

 

Bawa a déclaré à NAN mercredi à Abuja au Nigeria, que les femmes étaient plus sensibles aux infections en raison de la structure ouverte de leurs organes génitaux.
« L’anatomie d’une femme à elle seule la rend plus vulnérable aux infections sexuellement transmissibles qu’un homme. »

« Contrairement à la peau relativement épaisse de l’organe masculin, le col utérin d’une femme est recouvert d’une membrane muqueuse fine et plus délicate qui permet plus facilement le passage des virus et des bactéries et cause une infection. »

« Le vagin est également un environnement chaud et humide, un environnement qui pourrait encourager les bactéries à se développer quand ils trouvent leur chemin. »

«Les MST sont le deuxième fardeau le plus courant des maladies en Afrique tropicale, communément observé chez les femmes», a-t-il déclaré.
Il a noté que la plupart des MST étaient traitables alors que d’autres ne pouvaient pas être guéries.

Bawa a décrié la façon dont la plupart des femmes ont déclaré avoir une infection des toilettes, disant que médicalement, de telles allégations sont inacceptables tandis que certains étaient plus enclins à cause d’une mauvaise hygiène personnelle.

«Il n’y a rien de tel qu’une infection de toilettes, c’est une maladie sexuellement transmissible ou une auto infection qui signifie s’infecter soi-même en raison d’une mauvaise hygiène personnelle ».

« Nettoyer l’anus jusqu’au vagin, déplaçant ainsi la charge bactérienne de l’anus à d’autres parties du corps qui pourrait entraîner une infection ».

«Les MST comme la chlamydia et la gonorrhée, si elles ne sont pas détectées et si elles ne sont pas traitées, pourraient mener à une affection appelée maladie inflammatoire pelvienne (MIP) chez les femmes. »

« MIP pourrait conduire à une douleur pelvienne chronique, une grossesse extra-utérine (une grossesse qui se développe dans les trompes de Fallope au lieu de l’utérus). Cela pourrait aussi causer l’infertilité chez les femmes », a-t-il averti.

afrikmag.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment