08192017Headline:

Si vous dormez avec votre téléphone. Lisez ceci SVP et partagez-le avec tous vos contacts

Rester joignable à toute heure est important pour vous. Pourtant, garder votre téléphone portable allumé toute la nuit, au-dessous de votre oreiller ou sur votre table de chevet, n’est pas forcément la meilleure des idées. Que risquez-vous vraiment à garder votre mobile actif à côté de vous ? Voici une histoire tragique qui devrait vous dissuader de vous endormir en jouant à Candy Crush ou laissant le téléphone à la charge.>

La nocivité du téléphone, mythe ou réalité ?

Vous faites vous aussi partie de ces millions de personnes qui ont du mal à se séparer de leurs objets connectés du matin au soir, et si l’on vous disait que dormir avec son cellulaire comportait des risques pour la santé. En effet, les experts s’accordent sur les effets néfastes liés à cette manie et qui apparaissent à long terme, notamment les troubles d’insomnie, les cauchemars, les maux de tête, les nausées ou encore les étourdissements. La lumière bleue émise par l’écran a un effet stimulant sur le cerveau en réprimant l’hormone du sommeil : la mélatonine.

Pire encore, le risque de gliome, un type de cancer du cerveau particulièrement redoutable, est accru chez les gros utilisateurs de téléphone portable. C’est ce que démontrent des chercheurs de l’université de Bordeaux. Voilà un argument en faveur d’une utilisation plus modérée, qui risque fort de raviver le sempiternel débat sur l’impact du téléphone portable sur la santé.

Les différentes études s’accordent à dire que le téléphone rendrait les gens sur le qui-vive. Même durant la nuit, leur subconscient reste alerte, ce qui ne permet pas à l’utilisateur de se détendre et interfère avec son sommeil, car en l’ayant à portée de main, il se dit inconsciemment qu’il en attend quelque chose, un appel ou un message inopiné. Bonjour le stress cellulaire ! Le système d’autorégulation du rythme cardiaque ou de l’horloge biologique est complètement chamboulé. Il y a de grands risques de devenir dépressif ou nomophobe. Si par malheur vous n’avez pas votre téléphone sur vous, vous êtes pris de panique, désemparé et persuadé de ne pas être en sécurité sans votre gadget à la main. Sans parler du syndrome de la sonnerie imaginaire, et pourtant on survivait bien avant l’ère du téléphone portable.

Les radiations ionisantes que les Smartphones émettent pourraient être nocives, bien que leur toxicité n’ait pas été clairement démontrée. Le Centre International de Recherche sur le cancer de l’OMS  a classé ces fréquences électromagnétiques comme « potentiellement » cancérigènes pour l’homme. D’autres effets ne sont pas écartés, en effet, mettre son portable dans sa poche affecte les spermatozoïdes et leur viabilité.

Par ailleurs, les ondes électromagnétiques des téléphones ne sont pas les seules à être pointées du doigt. La composition des téléphones passe sur le grill, certains téléphones contiendraient des métaux comme le chrome, le cobalt ou le nickel. Des scientifiques ont relevé 37 cas d’allergies corolaires à l’utilisation fréquente ou prolongée du téléphone portable, dont notamment les dermatites de contact et les allergies cutanées qui surviennent après avoir été exposé à une substance chimique.

Les enfants ne sont pas à l’abri des effets du téléphone sur le développement neurologique. Une étude a d’ailleurs prouvé que ceux qui utilisaient un portable avant l’âge de 7 ans, couraient plus de risques de souffrir d’hyperactivité et de troubles émotionnels ou de conduite.

Le téléphone augmente le risque d’accidents mortels

Dès les années 2000, plusieurs faits divers d’explosions ou de brûlures provoquées par des batteries de téléphones portables ont soulevé des questions de sécurité mais aussi d’usage. Les conséquences peuvent être désastreuses pour l’utilisateur. C’est le cas d’une jeune fille qui en a lourdement payé les frais. La police avait découvert son corps inerte, des écouteurs dans les oreilles et le Smartphone à la main. C’est la surcharge de son téléphone qui serait à l’origine de cet incident mortel. Lorsque sa dépouille a été découverte, son visage, boursouflé présentait des traces de brûlures aux oreilles. Il semblerait que la jeune fille s’était endormie alors qu’elle écoutait de la musique.

Ce cas ne serait pas isolé, des centaines de brûlures liées à l’explosion d’un téléphone sont recensés à travers le monde. L’origine de ces incidents seraient due au fait que certaines batteries en lithium-ion chauffent de manière excessive. Si ce défaut de fabrication est rare, des mesures de précaution sont de mise. Ne laissez pas votre téléphone à proximité de votre corps la nuit ou alors mettez-le en mode « avion » pour couper les émissions électromagnétiques.

santeplusmag

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment