06242024Headline:

Soudan : l’armée exige le retrait des paramilitaires de Khartoum

Dans une déclaration faite ce jeudi, le porte-parole de l’armée soudanaise a enjoint le général Hamdan Daglo de retirer ses troupes déployées sans aucun accord à Merowe, ville de l’État du Nord située à près de 210 kilomètres de Khartoum.

Mercredi, des habitants ont appelé à protester contre la présence des forces paramilitaires de soutien rapide dans une zone ou les armées soudanaises et égyptiennes disposent d’avions militaires.

Les forces armées travaillent à trouver des solutions pacifiques à ces violations, à maintenir la paix en général et à refuser un conflit armé qui pourrait tout détruire, car toutes ces incursions et redéploiements prévus ne font pas partie des systèmes ou des tâches des forces de soutien rapide et il s’agit d’une violation évidente de la loi et d’une infraction aux instructions du conseil de sécurité.

La poursuite de cette situation de redéploiement des forces de soutien rapide entraînera davantage de tensions et de divisions, ce qui pourrait également conduire à l’échec de la sécurité dans le pays a souligné Brig. Nabil Abdullah.

Dans cet imbroglio, des éléments de l’armée ont encerclé les FSR à Merowe, sans que ces derniers n’acceptent pas d’évacuer. Dans la soirée du mercredi, les forces de soutien rapide ont publié un communiqué dans lequel ils inscrivent leur présence comme étant le prolongement de leur mission contre la traite des êtres humains, le trafic de migrants illégaux et la drogue.

What Next?

Related Articles