10202017Headline:

SVP /N’utilisez jamais le gingembre si vous avez l’un de ces troubles- cela peut causer de sérieux problèmes de santé

Utilisé depuis l’Antiquité, le gingembre est une épice aux multiples vertus thérapeutiques. Prisé pour ses propriétés anti-inflammatoire et antiémétique, cet ingrédient présente de nombreux bienfaits pour la santé, mais pas pour tout le monde ! En effet, grâce à ces différentes actions, cette épice n’est pas recommandée à certaines personnes.

Le gingembre est une plante utilisée dans les différentes cuisines du monde pour ses nombreuses qualités culinaires et nutritionnelles. Riche en vitamines B ainsi qu’en minéraux comme le manganèse, le phosphore, le magnésium et le calcium entre autres, cet ingrédient possède également de nombreuses propriétés médicinales.

Consommé frais, séché, ou en infusion, le gingembre permet de réduire les douleurs musculaires, lutte contre les infections, soulage les problèmes digestifs notamment les diarrhées et les vomissements et réduit la fatigue. Tout ceci grâce à ses puissants pouvoirs anti-inflammatoire, antibactérien, antiémétique et antiseptique.

Par ailleurs, le gingembre aide à réguler le cholestérol sanguin, réduire la glycémie, améliorer la digestion et booster la libido grâce à son effet aphrodisiaque. Il stimule le système immunitaire, soulage les états grippaux, tonifie l’organisme et prévient certains types de cancer, en raison de sa richesse en antioxydants.

Cet ingrédient est donc un véritable cocktail de bienfaits. Mais comme toute chose dans ce monde, il présente des avantages et des inconvénients. Certaines actions du gingembre peuvent avoir un effet indésirable chez certaines personnes, raison pour laquelle elles ne doivent pas le consommer. Parmi ces dernières, il ya :

Les personnes souffrant d’hémophilie :

L’hémophilie correspond à un trouble de saignement. Les personnes qui en souffrent ont tendance à saigner beaucoup plus longtemps que la normale, parce que leur sang présente un déficit de facteurs de coagulation. Ces derniers sont naturellement présents dans le sang et ont pour rôle de contrôler les hémorragies.

Le gingembre réputé pour ses propriétés anticoagulantes est strictement interdit aux personnes sujettes à cette maladie. Cette épice empêche la coagulation du sang et peut donc aggraver leur cas et augmenter les risques de saignement en cas de troubles de coagulation ou de prise de médicaments pour ralentir la coagulation du sang.

Les personnes qui prennent certains médicaments :

Présentant de nombreux bienfaits pour la santé, le gingembre n’est toutefois pas recommandé pour les personnes qui suivent des traitements précis.

  • Diabète : le gingembre est connu pour sa capacité à réduire la glycémie et à améliorer la résistance à l’insuline. Ce qui le rend bénéfique à la santé et aux personnes diabétiques. Seulement, quand le sujet suit déjà un traitement pour lutter contre cette maladie, le gingembre peut avoir un effet non-voulu. Cette épice à l’action hypoglycémiante peut en effet, interférer avec les médicaments pris pour traiter lediabète.
  • Insuffisance cardiaque : les personnes souffrant de cette pathologie, prennent généralement des médicaments cardiotoniques, qui ont pour fonction de tonifier le cœur. Or, le gingembre possède lui aussi ces mêmes propriétés et peut augmenter le rythme cardiaque. Le combiner avec ce type de médicaments est fortement déconseillé.

Les personnes en sous-poids :

Reconnu pour ses propriétés amincissantes, le gingembre n’est pas recommandé aux personnes en sous-poids. En effet, après ingestion, le gingembre active la thermogenèse, c’est-à-dire qu’il augmente la température du corps. Ce dernier tente de la réguler en puisant dans ses réserves de graisses, pour les utiliser comme source d’énergie.
Le gingembre est aussi connu pour sa capacité à améliorer la digestion, augmente le sentiment de satiété et réduit l’appétit.

Les femmes enceintes :

Alors que certaines études ont prouvé que le gingembre était bénéfique pour les femmes enceintes, d’autres déconseillent sa consommation par celles-ci. En effet,  selon une étude menée par une équipe de chercheurs italiens, le gingembre s’avère plus efficace qu’un placebo pour prévenir les vomissements et les nausées matinales, pendant le 1er trimestre de grossesse.  Les femmes enceintes peuvent donc le consommer, en respectant des doses de 2g de gingembre séché par jour.

Cependant, d’autres données ont démontré que le gingembre peut interférer avec l’assimilation des vitamines et du fer et peut aussi entrainer des contractions utérines. Des effets non-souhaités en cas de grossesse.

 

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment