11202018Headline:

Un secret pour vous: Comment arrêter de fumer sans ressentir de manque?

Prendre la décision d’arrêter de fumer est un premier pas. Parvenir à tenir sa promesse en est un autre, difficile, en raison du syndrome de manque redouté par beaucoup. Peut-on arrêter de fumer sans éprouver le syndrome de manque ?

Les symptômes de l’arrêt du tabac : le syndrome de manque

Le syndrome de manque recouvre des symptômes dont l’intensité et la durée dépendent du degré de tabagisme de la personne (nombre de cigarettes par jour, nombre d’années de consommation). Arrêter de consommer de la nicotine va générer des troubles de l’humeur : agressivité, impatience, mais aussi sentiment de tristesse voire de dépression parfois. En effet, la nicotine est un stimulant et l’arrêter peut entraîner un coup de pompe. En outre, le sommeil est perturbé, les réveils plus matinaux.

Arrêter de fumer sans ressentir de manque

Pour ne pas ressentir de manque physique ni psychique, ou du moins pour bien l’atténuer, il y a plusieurs points à observer. D’une part, décider de commencer le sevrage à une période calme tant professionnellement que personnellement, pour ne pas ajouter de stress à celui du sevrage lui-même. Se programmer des activités de loisir et des activités sportives, lesquelles vont distraire l’esprit de l’envie de fumer, mais aussi produire de la sérotonine pour lutter contre une éventuelle déprime. Si cela ne suffit pas, un traitement médicamenteux (anxiolytique, antidépresseur) pourra être prescrit quelque temps. Enfin, si le manque de nicotine se fait ressentir trop durement, des patchs ou des gommes à la nicotine pourront être envisagés, pour adoucir le sevrage et effectuer la transition moins brutalement.

 

imatin.net

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment