06012020Headline:

Urgent! Le Premier Ministre ivoirien Amadou Gon Coulibaly de nouveau dans un état critique

Evacué d’urgence à Paris, le samedi 2 mai, à l’Hôpital de la Pitié-Salpêtrière pour « un contrôle médical », selon la version officielle dite par le secrétaire général de la Présidence, Patrick Achi, Amadou Gon Coulibaly avait d’abord effectué une coronarographie. Il a ensuite subi une opération de pose de stent, dans le même hôpital.

Par la suite, le Premier ministre d’Alassane Ouattara a été transféré à la clinique Bizet, dans le 16 ème arrondissement de Paris pour quinze jours (le temps de suivi). Dans cette clinique qui a été au centre d’intrigues d’activistes aussi bien proches de Guillaume Soro, que du RHDP « rattachés à l’ambassade » de Côte d’Ivoire en France, dirigée par l’ex-ministre Maurice Bandaman, Gon suivait des exercices cardiaques. En dépit de toutes les légendes distillées par des informateurs douteux, le Premier ministre n’était pas mourant.

Certes, le service de cardiologie de la clinique Bizet est dédié à l’accueil des urgences cardiologiques et à la prise en charge des patients atteints de pathologies cardiaques aiguës ou chroniques décompensées, telles les arythmies, l’insuffisance cardiaque ou l’embolie pulmonaire, cependant le chef du gouvernement ivoirien et candidat du RHDP (parti présidentiel) y était davantage pour des exercices.

Pour une raison qu’on ignore pour l’instant, Gon est retourné, ce jeudi, à l’hôpital Salpêtrière. Certains de ses sources avancent que c’est pour un simple contrôle médical. Sollicité, la direction de la communication de la Primature ivoirienne n’a pas encore réagi. Alors que d’autres bruits font état d’un Défibrillateur automatique implantable (DAI).

Le 6 mai, le porte-parole du gouvernement, à l’issue du dernier conseil des ministres orginsé en présence du Premier ministre par intérim, Hamed Bakayoko, avait déjà évoqué une première opération réussie. « Monsieur le Premier ministre se porte bien. J’ai eu le privilège de lui parler ce matin. Il est en France depuis le lundi 4 mai 2020 pour effectuer quelques examens de routine. Ce sont des examens périodiques pour suivre un peu son état de santé. Il a effectué une coronarographie qui, il faut le rappeler est une technique d’imagerie médicale utiliser généralement en cardiographie. Cet examen a nécessité la pose de ce qu’on appelle un stent. C’est un dispositif qui sert à dilater une artère. En réalité c’est une opération courante et régulière en matière médicale. Et, à l’issue de cet examen, il lui a été préconisé un repos pour que le suivi médical se fasse de façon beaucoup plus sereine. Aujourd’hui, il se repose et tout se passe bien. Nous envisageons certainement son retour dans quelques semaines », avait indiqué Sidi Tiémoko Touré.

La Présidence ivoirienne communique peu sur la réelle maladie du Premier ministre, qui a dû se rendre à Paris, alors que les frontières sont fermées dans son pays et que le personnel de santé en France est débordé, du fait du Coronavirus (Covid-19). l’on parle d’une greffe du coeur, jamais contredite. Une chose est certaine, la maladie coronarienne ou coronaropathie, ou encore insuffisance coronarienne, semble patente.

Stent et DAI
C’est une maladie des artères qui vascularisent le cœur, à savoir les artères coronaires et ayant pour conséquence, une ischémie myocardique. C’est-à-dire un apport en sang insuffisant (ischémie) au muscle cardiaque (myocarde). Le stent et le DAI sont des dispositifs destinés à prévenir toute crise cardiaque.

(Afriksoir)

Comments

comments

What Next?

Recent Articles