12162017Headline:

Virus Ebola : un premier vaccin lancé début 2015

ebola

Des chercheurs américains se disent prêts à tester un vaccin expérimental contre le virus Ebola sur l’homme. Mais cette précipitation inquiète certains scientifiques.

Virus Ebola : un premier vaccin lancé début 2015

La flambée de virus Ebola qui a fait plus de 800 victimes sur 1 440 cas en Afrique de l’Ouest pourrait bientôt être limitée par un vaccin. Des virologues américains déclarent être prêts à tester un produit expérimental sur l’homme, si l’essai de phase I, prévu en septembre prochain, s’avère concluant. Le but : pouvoir vacciner le personnel de santé, premiers concernés par la transmission du virus, dès le début de l’année 2015.

Vu l’urgence, le processus de création du vaccin expérimental a été accéléré. Les expériences avec les animaux viennent de se terminer et l’Institut national américain des maladies infectieuses indique avoir commencé à discuter avec des laboratoires pharmaceutiques, rapporte l’AFP. Même le professeur Peter Piot, co-découvreur du virus Ebola en 1976, se dit favorable à des essais cliniques d’urgence.

Des questions d’ordre éthique

D’autre part, des chercheurs canadiens ont annoncé également des bons résultats. Ils disent s’être rapprochés d’un vaccin qui pourrait contenir l’épidémie d’Ebola, après des tests concluants menés sur des singes, selon l’AFP.

Mais cette accélération générale ne plaît pourtant pas à tous les spécialistes. Hervé Raoul, directeur de recherche à l’Institut national de la santé (Inserm), s’interroge sur l’aspect éthique de l’utilisation d’un vaccin sur la base des résultats de la phase I d’un essai clinique. En effet, cette phase n’est destinée qu’à évaluer l’éventuelle toxicité du produit, mais pas son efficacité. Le directeur se demande également si le fait de vacciner toute une population ait du sens, vu le nombre de personnes ordinairement infectées.

topsante

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment