01212017Headline:

Comment les abeilles œuvrent contre la calvitie

abeille

La propolis, un produit issu du labeur des abeilles, pourrait stimuler la repousse des poils et cheveux et offrir une nouvelle piste de traitement contre la calvitie.

Et si les abeilles pouvaient venir en aide aux personnes atteintes de calvitie ? C’est ce que suggère une étude japonaise parue le 22 novembre 2014 dans la revue Journal of Agricultural and Food Chemistry. Oubliez le miel et la gelée royale. Cette fois, le salut des chauves pourrait se trouver dans la propolis, un autre produit de la ruche.

L’expérience menée par les chercheurs de l’université d’Hokkaido au Japon a, semble-t-il, permis de faire repousser plus rapidement les poils de souris préalablement épilées ou rasées. Mieux, ils se sont aperçus que le nombre de cellules impliquées dans la repousse des poils était plus important chez les rongeurs traités à la propolis. Des résultats qui pourraient constituer une nouvelle piste de traitement contre les problèmes de calvitie.

La calvitie, ou l’épuisement des follicules pileux

Aussi appelée alopécie androgénique héréditaire, la calvitie commune toucherait environ 70% des hommes à des âges différents provoquant une perte importante des cheveux sur le dessus du crâne et/ou les lobes temporaux. Ce type de calvitie est dû à un épuisement précoce des follicules pileux, sortes de
petites poches d’épiderme dans lesquelles prennent racines les poils et cheveux. Véritables usines du poil, les follicules pileux ont en principe la capacité de se régénérer de façon autonome, permettant ainsi la repousse du poil. C’est un excès héréditaire d’hormones mâles qui raccourci le cycle de vie de ces follicules et déclenche l’apparition de la calvitie.

Selon l’expérience préliminaire menée au Japon, la propolis pourrait donc permettre de stimuler la production des cellules qui, dans les follicules pileux, participent à la naissance des cheveux. Un résultat à prendre avec prudence puisque l’étude n’a porté que sur des rongeurs ; d’autant plus que ces derniers n’étaient pas atteints de calvitie à proprement parler puisqu’ils ont été épilés ou rasés pour mener l’expérience.

Issue des résines recueillies par les butineuses, puis transformées par les abeilles de la ruche, la propolis est déjà bien connue et récoltée pour ses vertus thérapeutiques. Mélange de cires végétales et de cire d’abeille, sa richesse en flavonoïdes (composés antioxydants) et en composés aromatiques (galangine, pinocambrine…) lui confère une action antibactérienne, tandis que ses huiles essentielles la dotent d’un léger effet anesthésiant. C’est pourquoi elle est utilisée dans les atteintes respiratoires, dermatologiques, et les infections de la région buccale.

sciencesetavenir.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment