10192018Headline:

L’impact de l’intelligence artificielle sur l’employabilité.

Selon des initiés de l’industrie et des chefs d’entreprise, l’intelligence artificielle va donner un nouvel élan à l’emploi en Chine, elle libérera les humains de certaines tâches fastidieuses et entraînera des changements significatifs dans des secteurs traditionnels tels que la finance, la santé, le transport et l’éducation.

Un rapport publié par le cabinet d’études PricewaterhouseCoopers lors de la Réunion annuelle des Nouveaux Champions 2018 ou Forum du Davos d’été, qui a eu lieu à Tianjin, a ainsi montré que l’intelligence artificielle et les technologies connexes, telles que les robots, les drones et les véhicules autonomes, pourraient créer près de 90 millions d’emplois supplémentaires au cours des deux prochaines décennies.

Environ 26% des emplois existants en Chine pourraient être automatisés au cours des deux prochaines décennies, mais cette augmentation devrait être plus que compensée par une création d’emplois de 38%, soit un gain net estimé à 12%.

En outre, les services et la construction pourraient connaître les plus fortes augmentations nettes de l’emploi, avec des gains nets de 29% et 23% respectivement d’ici 2037 en Chine, un chiffre toutefois tempéré par des pertes d’emplois nettes estimées à ‘environ 10% dans le secteur de l’agriculture.

« Bien que l’effet net à long terme de l’intelligence artificielle sur l’emploi soit positif pour la Chine, la transition vers une économie basée sur cette technologie pourrait considérablement perturber les marchés du travail actuels, car des millions d’employés devront changer de carrière et peut-être même de lieu dhabitation. Il faut faire davantage d’efforts pour accroître le recyclage et le soutien aux employés déplacés », a déclaré James Chang, responsable des conseils en services financiers en Chine chez PwC China.

L’omniprésence de l’intelligence artificielle
Les technologies basées sur l’intelligence artificielle ont été appliquées dans plusieurs secteurs, tels que la finance, la santé, les transports et l’éducation. « Les tâches de lutte contre la fraude et d’audit peuvent être bien assurées par l’intelligence artificielle, qui est plus efficace que les activités manuelles. Je pense qu’à l’avenir, l’intelligence artificielle sera appliquée dans davantage d’industries », a de son côté souligné Xiao Wenjie, fondateur et PDG de Lexin Fintech Holdings. Ltd, une plate-forme chinoise de crédit à la consommation en ligne, lors d’un sous-forum du Davos d’été.

D’après M. Xiao, les technologies de l’information sont utilisées dans l’ensemble de la chaîne de valeur des activités de Lexin, notamment l’acquisition de clients, la gestion des risques, l’appariement des fonds, la gestion de la dette et le service à la clientèle.

L’année dernière, le Conseil des affaires d’État -le gouvernement chinois- a publié un plan définissant des critères pour le secteur de l’intelligence artificielle, estimant que la valeur des industries de base dépassera 1 000 milliards de yuans (146 milliards de dollars) d’ici 2030.

Zhou Kui, associé chez Sequoia Capital China, a quant à lui rappelé que les machines peuvent accumuler, stocker et apprendre des connaissances plus rapidement que les humains, tout en améliorant la précision du diagnostic et du traitement et en facilitant la formation des médecins. « Nous pouvons nous attendre à des avancées dans le secteur de la santé grâce à l’intelligence artificielle ».

De plus, a-t-il ajouté, l’éducation est un autre scénario d’application important de l’intelligence artificielle, car les machines peuvent assurer un enseignement individuel et offrir une éducation personnalisée en fonction des caractéristiques de chaque élève.

 

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment