05192021Headline:

Attaques répétées en Côte d’Ivoire : le ministre d’État Téné Birahima Ouattara rassure les ivoiriens

« La menace terroriste est réelle sur notre continent. Présente dans le sahel, nous assistons à son expansion et à son avancée vers les pays du Golfe de Guinée dont la Côte d’Ivoire », soutient le ministre d’État, ministre de la défense Téné Birahima Ouattara, le jeudi 22 avril 2021 au Sofitel Hôtel Ivoire à Abidjan Cocody.

Il présidait la cérémonie d’ouverture du Colloque marquant le lancement des activités de l’Institut de recherche stratégique (IRS) de l’Académie Internationale de lutte contre le terrorisme (AILCT).
Selon le ministre d’État, le terrorisme, est devenu ces dernières années, l’une des plus grandes menaces de notre temps. Il a indiqué que cela concerne directement ou indirectement chacun des États du monde. Pour Téné Birahima Ouattara, le terrorisme met en péril la stabilité des pays et compromet les efforts de développement.
« Pour le Gouvernement ivoirien, la lutte contre le terrorisme est une priorité. La sécurité des ivoiriens et de l’ensemble des populations qui vivent ici, est au cœur de la politique du Chef de l’État, SEM Alassane Ouattara. Compte tenu de son caractère transfrontalier, la lutte contre le terrorisme ne peut être menée en vase clos. Elle requiert une bonne collaboration entre États, exige une synergie et complémentarité d’actions dans plusieurs domaines (formation, renseignement, judiciaire…) », a-t-il poursuivi.
Ce premier colloque dont le thème est “Terrorisme au Sahel et en Côte d’Ivoire, entre convergences et spécificités”, servira de cadre aux experts des organisations Thinking Africa et le Centre de recherche et d’action pour la paix (CERAP) pour présenter les résultats de leurs recherches sur le terrorisme, aux acteurs institutionnels ivoiriens engagés dans la lutte. Leurs recherches ont porté sur les causes et les facteurs, mais également les différents types de terrorisme pratiqué en Côte d’Ivoire et dans le Sahel.
Jean-Christophe Belliard, l’ambassadeur de France en Côte d’Ivoire et environ 70 organisations et représentations diplomatiques participaient à ce colloque qui marquait ainsi le lancement du troisième et dernier pilier de l’Académie international de lutte contre le terrorisme, en construction à Jacqueville. À savoir, l’IRS dédié à l’étude de la menace terroriste, à la compréhension de ce phénomène et aux échanges et retours d’expérience.
« Les réflexions autour de ces deux thèmes vont certainement montrer que le terrorisme est multidimensionnel. Il peut entre autres, prendre sa source dans la grande pauvreté. C’est pourquoi, en plus de la réponse militaire proportionnée, il nous faut prendre en compte la question du développement économique équilibré et de la justice sociale. Le débat est ainsi lancé, je vous souhaite de fructueux échanges », a souhaité le ministre de la défense, Téné Birahima Ouattara.

Avec l’intelligent d’Abidjan

Comments

comments

What Next?

Related Articles