10282020Headline:

La Chasse aux activistes anti-RHDP : Chris Yapi et bien d’autres, vivement recherchés

Arrêté le jeudi 07 mai 2020, dans la commune de Yopougon, Serge Koffi le drone, de son vrai nom Fiacre Franck Ebiba Yapo, croupit depuis cette date dans les geôles du régime d’Alassane Ouattara. Le jeune activiste d’une trentaine d’années, proche de la branche dissidente du FPI (pro-gbagbo), était recherché depuis longtemps par les fins limiers pour ses activités peu orthodoxes sur les réseaux sociaux. Nous l’a fait savoir notre confrère Afriksoir.

Voici les avatars anti-RHDP dans le collimateur de la police.

Connu sous les avatars de Serge Koffi le drone et Sekongo Koné, il était l’objet de plus d’une vingtaine de plaintes pour « trouble à l’ordre public, incitation à la haine et à la révolte, appel à la rébellion et à la destruction de biens publics et diffamatoires et injures sur internet ». Tout comme lui, de nombreux profils (avatars) anti-RHDP sont également dans le collimateur du pouvoir d’Abidjan. Les plus percutants susceptibles d’êtres visés par la police sont Kyria Doukouré, Chris Yapi, Nathalie Da Silva et d’autres noms moins anonymes.

Voici les avatars anti-RHDP dans le collimateur de la police
Il est reproché à ces cyberactivistes la particularité de poster sur la toile, non seulement des alertes d’assaut et de soulèvement contre le régime Ouattara, mais aussi de calomnier et de diffamer les pontes du régime d’Alassane Ouattara, dont le plus illustre est Amadou Gon Coulibaly, le candidat déclaré du RHDP à la présidentielle d’octobre 2020. Chris Yapi, un cyberactiviste très adulé dans le milieu des pro-Soro, sait taper là où ça fait mal le plus. Ses révélations quelques fois troublantes, dont l’exactitude des faits reste à prouver, semblent gêner au plus haut sommet de l’Etat.

L’homme qui se présente avec le titre affabulateur d’infiltré et enquêteur est considéré par ses détracteurs comme un champion des fakenews. Pareil pour Nathalie Da Silva dont les accointances avec le premier cité ne sont plus à démontrer. Proche de Guillaume Soro, l’ex-président de l’Assemblée nationale, elle a pour activité régulière le relais des « attaques » contre le régime en place, en témoigne ses nombreuses publications sur Facebook et Twitter.

S’agissant de Kyria Doukouré, un profil Facebook bien connu de la blogosphère ivoirienne, elle est perçue comme celle qui ne fait pas de « cadeau » au régime et à ses partisans sur la toile. Pour ses détracteurs, il s’agit d’un groupe de technocrates du PDCI, parti d’Henri Konan Bédié, qui se cache derrière cet avatar, dont les diatribes et « punchlines » sont très tranchantes.

Par contre, de l’autre côté, il y a des avatars proches du RHDP qui ne semblent pas trop inquiétés par rapport à leurs activités subversives sur les réseaux sociaux. Il s’agit entre autres de Cissé Seint, Justice Konan, Ameline Kouamé, Leila Ouatt et autres. Ces deniers peuvent se permettre de calomnier, diffamer les autres comme bon leur semble, inciter à la haine et appeler au meurtre des opposants au RHDP sur la toile, et il n’y aura rien. Une attitude de « deux poids deux mesures » que déplore les Ivoiriens.

AbidjanTV

Comments

comments

What Next?

Recent Articles