05302024Headline:

Aide au relogement : De l’espoir pour les populations déguerpies dans le District Autonome d’Abidjan

Aide au relogement pour les ménages, acquisition de parcelles de terrain en pleine propriété pour les personnes détentrices de titres fonciers, accompagnement pour la réinstallation des personnes dont les activités économiques ont été impactées, sont autant de mesures prises par le gouvernement pour redonner l’espoir aux populations déguerpies dans le District Autonome d’Abidjan.

Les mesures prises par le Gouvernement avaient été annoncées à l’issue du Conseil des ministres du 13 mars 2024. Joignant l’acte à la parole, le jeudi 28 mars 2024, l’Etat à travers le ministère en charge de la Solidarité a commencé les premiers dédommagements financiers au profit des déguerpis des quartiers Gesco (Yopougon) et Boribana (Attécoubé). Dans le cadre de la mise en œuvre de ce programme de relogement, chaque ménage concerné recevra la somme de 250 000 FCFA, soit un montant global de 697 millions de FCFA pour tous les ménages impactés.

« Tous les déguerpis recevront le soutien nécessaire à leur relogement », a tenu à préciser la ministre de la Solidarité, de la Cohésion nationale et de la Lutte contre la pauvreté, Myss Belmonde Dogo.

En visite sur le site alloué au recasement des populations déguerpies, dans le village d’Adonkoi 1, le Premier Ministre, Robert Beugré Mambé, au cours de son intervention, a remercié le chef du village Adonkoi 1, Nanan Gbécho Yapi Isaac, pour avoir accepté de mettre à la disposition de l’Etat de Côte d’Ivoire, un site de 36 hectares.

Le Chef du gouvernement a salué la générosité des populations de cette localité qui ont accepté d’accueillir sur leurs terres leurs frères en difficultés. Dans son propos, il a indiqué que chaque ménage et les personnes détentrices de documents de propriété, recevront des parcelles de 75 à 100 m² en fonction de la taille des familles. Ce dispositif sera renforcé par la signature d’un bail emphytéotique d’une durée de 20 à 25 ans pour un loyer 10 000 FCFA par mois au terme duquel les nationaux relogés deviendront propriétaires des terrains attribués. Ces derniers recevront également la somme d’un million de FCFA comme aide à la construction de leurs maisons.

« Les travaux d’urgence d’aménagement de voies, d’adduction en eau potable et en électricité seront lancés incessamment pour un coût global de 15 milliards de FCFA », avait déjà annoncé Amadou Coulibaly après le Conseil des ministres du 13 mars 2024.

Selon le porte-parole du gouvernement, « des plans types seront mis à la disposition des familles concernées par les agents du ministère en charge de la Construction, dédiés spécialement à cette tâche. Le coût global de cette mesure est estimé à 3 milliards de FCFA pour les ménages affectés dans les quartiers de Boribana à Attécoubé et de Gesco à Yopougon ».

L’assistance aux personnes impactées touche aussi l’aspect économique. Le ministre de la Promotion de la jeunesse, de l’Insertion professionnelle et du Service civique, Mamadou Touré, a indiqué que les personnes déguerpies dont les activités économiques ont été impactées, seront accompagnées et assistées dans le cadre de leur réinstallation.

La ministre de la Solidarité a ajouté qu’au titre du dispositif spécial pour la prise en charge des personnes sans emploi, la priorité sera accordée aux jeunes sans emploi de ces quartiers.

Pour une bonne coordination de toutes ces actions, le gouvernement a annoncé la mise en place d’un organe spécial dénommé Cellule aménagement des quartiers précaires du District autonome d’Abidjan, logée à la Primature pour assurer le suivi des déguerpissements. Cette cellule est « spécialement chargée de la programmation des quartiers précaires à déguerpir, de la prise en charge et du relogement des familles affectées, ainsi que de l’examen des plans d’urbanisme des quartiers précaires déguerpis ».

What Next?

Recent Articles