12022022Headline:

«Alerte rouge» pour le plus grand lac de Chine face à une sécheresse sans précédent

Sécheresse: pourquoi les pénuries d'eau augmentent le risque de conflits -  BBC News AfriqueLes autorités chinoises ont émis pour la première fois une « alerte rouge » pour le lac Poyang, au centre du pays. La plus grande réserve d’eau douce de Chine a atteint, vendredi 23 septembre, son plus bas niveau depuis 1951.

A-t-on touché le fond du lac ? Pas encore, mais la situation est suffisamment grave pour entraîner le déclenchement de cette « alerte rouge ». Le niveau de l’eau du lac Poyang a atteint 7,10 mètres, jeudi 22 septembre. Les hydrologues de la province centrale du Jiangxi n’avaient encore jamais constaté un tel assèchement depuis que les relevés ont été mis en place il y a plus de 70 ans. Faute de pluie et d’un approvisionnement en eau qui a diminué de plus de 60% avec la sécheresse, le grand réservoir naturel du bassin du Yangtsé se réduit comme peau de chagrin. Il a perdu 90% de sa superficie en moins de 50 jours.

Le voir se contracter n’est pas inhabituel l’été, il peut perdre les 4/5ᵉ de sa surface à la saison sèche, pour atteindre 1 000 km². Or, cette grande nappe naturelle d’eau douce fait moins de 250 km², disent aujourd’hui les spécialistes.

 

« Piscine morte »
Les affluents du plus grand fleuve de Chine se retirent de jours en jours, semblant dessiner une immense fleur sur le fond asséché. Les vues aériennes diffusées par les médias d’État seraient presque belles s’il n’y avait pas urgence. La météo ne voit en effet poindre aucun nuage à l’horizon.

S’il ne pleut pas, le niveau de l’eau pourrait descendre en dessous des six mètres ces prochaines semaines. Une situation de sécheresse qui affecte aussi les provinces voisines comme l’Anhui où dix réservoirs sont devenus des « piscines mortes », selon le bureau régional de l’eau dans des propos rapportés par l’agence Reuters. Autrement dit, impossible d’évacuer l’eau en aval.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles