08092020Headline:

BEPC 2020 : Début des épreuves écrites sur tout le territoire national

Madame Kandia Camara, Ministre de l’Education Nationale, de l’Enseignement Technique et la Formation Professionnelle a procédé lundi au lancement officiel des épreuves écrites de l’examen du BEPC session 2020.

Les épreuves écrites du Brevet d’étude du premier cycle (BEPC) ont démarré lundi 13 juillet 2020, sur l’ensemble du territoire et se déroulent dans un bon climat, a constaté l’AIP.

Il s’agit au total de 503 472 candidats qui affrontent depuis ce matin dans 799 centres à travers tout le pays où les autorités locales ont procédé au lancement des épreuves.

A Tengréla où le sous-préfet central, Dié Élisé, a présidé le lancement officiel des épreuves, les acteurs ont été invités à s’éloigner de la tricherie. 1436 candidats composent dans la localité.

Dans la Nawa, le lancement officiel desdites épreuves a eu lieu au lycée moderne Charles Bauza Donwahi en présence du préfet de région, Koné Messemba. Il a exhorté les candidats au calme et la sérénité avant d’inviter tous les acteurs au respect des mesures barrières.

Au lycée moderne Dominique Ouattara de Kong, c’est environ 320 candidats (officiels et libres) qui ont entamé cet examen. Le secrétaire général de la préfecture, représentant le préfet, a demandé aux candidats de ne compter que sur leurs propres forces et surtout la vigilance au niveau de la surveillance afin d’éviter des cas de fraude.

A 60 kilomètres du royaume de l’indénié, le département d’Agnibilékro a enregistré plus de 4000 candidats au BEPC. Le chef du centre, Ambonzan, passant les consignes aux surveillants, a demandé de ne pas soumettre les candidats à des fouilles corporelles. “Si vous suspectez un candidat d’être en situation de fraude, évitez de le fouiller ou de le tâter. Faites recours aux membres du secrétariat pour qu’il y soit conduit. Eux se chargeront de faire ce qu’il y a à faire”, a-t-il indiqué.

A Adiaké, deux centres accueillent plus de 2000 candidats dont 24 candidats libres. Les épreuves se déroulent sans heurt dans cette localité.

Le lancement des épreuves écrites du BEPC à Niakara a été fait par le préfet Maténin Ouattara. C’est un plus de 1000 candidats, au nombre desquels 24 candidatures libres, qui affrontent les épreuves écrites dans les deux centres de composition de la ville.

Dans l’Agnéby-Tiassa, le préfet du département de Tiassalé, Vakaba Koné, a demandé aux acteurs impliqués dans ces examens de travailler, à produire des examens propres.

Pour cette session 2020, Cinq centres d’examens accueillent 2859 dans la localité de Zuénoula. La Secrétaire générale de préfecture Koffi Ahou Marie epse Okou, représentant le préfet du département, lors du lancement des épreuves, a encouragé les candidats et les a invité à éviter la tricherie.

Également un message d’encouragement a été adressé aux élèves dans les centres Collège Eureka, Collège Kraffa et Groupe scolaire Château d’eau de Sikensi, où le secrétaire général de la préfecture, Kokora Mauny François Xavier, a exhorté les candidats à faire honneur à l’Etat de Côte d’Ivoire en obtenant de bons résultats à la proclamation des résultats.

Quelque 2344 candidats, dans le Gbêkê, précisément à Béoumi ont entamé ces épreuves écrites du BEPC sous la présidence du préfet du département, Jules Gouessé. Il a demandé aux candidats d’être confiants et de ne compter sur personne pour leur réussite.

Démarrées ce lundi, les épreuves écrites prendront fin le mercredi 15 juillet 2020 et les résultats sont attendus pour le 28 juillet.

Sapel MONE

Comments

comments

What Next?

Recent Articles