10202019Headline:

Bouaké: le ministre Souleymane Diarrassouba apporte la compassion du Gouvernement aux sinistrés du marché brûlé et annonce des perspectives heureuses pour les commerçants

En compagnie du Ministre Amadou Koné, cadre de la ville de Bouaké, le Ministre du Commerce et de l’Industrie, Souleymane Diarrassouba, est allé, le jeudi 19 septembre 2019, apporter la compassion du Gouvernement aux sinistrés du marché brûlé dans la nuit du 26 au 27 août dernier. C’est par une visite-terrain sur les lieux de l’incendie ravageur que le Ministre en charge du Commerce a débuté sa rencontre avec les commerçants, avant d’échanger avec ceux-ci à l’auditorium du centre culturel Jacques Aka.

« Au nom de Son Excellence Amadou Gon Coulibaly et du Gouvernement, je vous adresse toute ma compassion pour le malheur qui nous a tous frappé. Commerçantes et commerçants, sinistrés de Bouaké, je voudrais vous dire yako, ahi fo, pour ce qui est arrivé », a-t-il adressé. Et de remercier toutes les autorités de la ville qui ont contribué à une forte mobilisation des populations, en vue de circonscrire les flammes et réduire l’étendue des dégâts. « Sans prétendre vous restituer tout ce que vous avez perdu, le Premier ministre a décidé de faire parler son cœur, en vous matérialisant sa compassion avec une enveloppe symbolique de 20 millions Fcfa », a annoncé l’émissaire du Gouvernement

Il n’a pas manqué de rendre un hommage appuyé au Ministre Amadou Koné qui s’est tenu aux côtés des commerçants dès les premiers instants de ce drame, en vue de leur apporter tout le réconfort nécessaire. Revenant sur le fléau des marchés qui brûlent, le Ministre Souleymane Diarrassouba a rappelé l’adoption par le Gouvernement, la proposition d’équipement des marchés en infrastructures modernes de base et d’organisation professionnelle des activités commerciales.
Une démarche qui a fait suite à un audit diligenté par ses services et qui a révélé la vétusté des marchés qui ne répondent plus aux normes du commerce moderne. Fort de cette situation, le ministère en charge du Commerce a produit une étude, pour la création, à l’intérieur du pays, de 11 marchés de gros, 39 centres de groupage, 18 marchés de détail et un parc d’exposition à Abidjan. D’un coût global de 328 milliards Fcfa, la recherche de financement est engagée pour la réalisation de ces différents espaces commerciaux.

Pour ce qui concerne la ville de Bouaké, le Ministre du Commerce et de l’Industrie a rappelé la construction du marché central qui est un don de l’Etat de Côte d’Ivoire, à travers le financement de l’Agence Française de Développement (AFD) et dont les travaux seront lancés avant fin 2019. Il n’a pas manqué de révéler le plan stratégique de développement du marché de gros de Bouaké qui se chiffre à 22 milliards Fcfa sur une période de 10 ans.

Dans la foulée, il a invité tous les commerçants et les commerçantes à s’inscrire dans la modernité en se faisant établir la carte de commerçant, afin de bénéficier de tous les avantages qui s’y rattachent, notamment l’assurance qui leur permettrait de se mettre à l’abri des sinistres comme celui qui vient de les frapper.

Lire sur abidjan.net

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment