01192022Headline:

Burkina Faso : lancement des activités pédagogiques de l’année scolaire 2021-2022 hier à Gaoua

Le Ministre de L’Éducation Nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des Langues Nationales (MENAPLN), Pr Stanislas Ouaro a présidé la cérémonie officielle de lancement des activités pédagogiques de l’année scolaire 2021-2022, le vendredi 1er octobre 2021 à Gaoua dans la région du Sud-Ouest.

C’est au sein du complexe scolaire notre Dame de l’Annonciation que le coup d’envoi de la rentrée pédagogique a été donné dans la perspective d’une synergie d’actions de l’ensemble des acteurs et partenaires de l’éducation.

« Engagement pour une meilleure gouvernance du secteur de l’éducation dans un contexte de crises économique, sociale, sanitaire et sécuritaire : gage d’un système éducatif résilient et performant ». C’est sous ce thème que le ministre en charge de l’éducation nationale, Pr Stanislas Ouaro a procédé au lancement officiel de la rentrée scolaire 2021-2022.

Le Sud-Ouest a l’un des taux de scolarisation les plus bas du fait de nombreux facteurs, dont l’orpaillage, les grossesses en milieu scolaire, et en partie le phénomène d’insécurité, lié au terrorisme.

Le choix de cette région pour le lancement de la rentrée vise à motiver et inciter fortement à la scolarisation des enfants dans cette partie du pays en particulier.

Le ministre Ouaro a rappelé que « l’éducation est le socle de tout développement. De sa qualité, dépend l’émergence des citoyennes et citoyens porteurs de progrès. ».

Il a ajouté que « c’est pourquoi le Gouvernement ne ménage aucun effort pour rendre le système éducatif performant et accessible à tous ».

Le patron du département de l’éducation a demandé des efforts dans un contexte de pandémie et d’insécurité.

Et pour lui, en termes de perspectives, c’est une nouvelle année « porteuse d’espoir » à raison des larges concertations impliquant tous les acteurs et diverses sensibilités à la réflexion et à la définition des grandes orientations qui seront abordées lors des Assises nationales de l’éducation nationale.

Au cours de cette cérémonie, les élèves et étudiants, de vive voix, ont promis abnégation et discipline dans le travail et le civisme.

Au passage, ils ont souligné quelques doléances en matière d’infrastructures et de personnels enseignants.

Quant aux parents d’élèves, par la voix de leur représentant, tout en remerciant et en félicitant le ministre pour ses efforts en faveur d’un système éducatif meilleur,ils ont évoqué deux préoccupations majeures.

Il s’agit du déficit d’enseignants au niveau du post-primaire et du secondaire, ainsi que la situation sécuritaire dégradante à Djigbè dans des communes de la province.

Pour finir, le Pr Ouaro a assuré avoir pris note des doléances évoquées par les élèves et leurs parents et promis une résolution prompte. Il a souhaité une excellente rentrée scolaire à tous les élèves et enseignants du pays et de meilleurs rendements.

Évoquant le cas du lycée Philippe Zinda Kaboré, fermé après des actes de vandalisme lors de mouvement d’humeur des élèves, le ministre Stanislas Ouaro a indiqué que cet établissement rouvrira pour l’année scolaire 2022-2023.

Le Lycée Philippe Zinda Kaboré sera transformé en « un lycée scientifique d’excellence avec internat et externat», a-t-il précisé.

Boa, Ouagadougou

Comments

comments

What Next?

Related Articles